Référendum : le Non à l'indépendance l'emporte avec 53,26%, un résultat plus serré qu'en 2018 [DIRECT NUMÉRIQUE]

Les résultats non officiels sont désormais connus : le Non à l'indépendance l'emporte avec 53,26% contre 46,74% pour le Oui. La participation a été massive, plus de 85%. Ce dimanche 4 octobre 2020, les électeurs qui avaient le droit de participer au référendum d’autodétermination devaient répondre par Oui ou par Non à cette question : «Voulez-vous que la Nouvelle-Calédonie accède à la pleine souveraineté et devienne indépendante ?».

A lire aussi : 

Merci de nous avoir suivi !

C'est la fin de ce direct numérique sur Nouvelle-Calédonie la 1ère. Nous vous avons fait vivre cette journée historique pour la Nouvelle-Calédonie depuis 7h45 ce dimanche 4 octobre.
Rappel du résultat : le "Non" l'emporte avec 53,26% des suffrages. 

--

Le Haut-Commissariat publie les résultats provisoires sur Twitter

Ces résultats sont provisoires car il faut attendre la proclamation officielle qui se déroulera ce lundi 5 octobre.

Les résultats définitifs non-officiels : le Non l'emporte avec 53,26%

Voici donc les résultats définitifs (non-officiels car il faut attendre la proclamation officielle qui aura lieu lundi 5 octobre) du référendum du 4 octobre 2020 : le Non à l'indépendance l'emporte avec 53,26%. Le Oui est à 46,74%. La participation est de 85,64%.

Nous savons aujourd’hui que nous sommes à la croisée des chemins. Nous avons devant nous deux années pour dialoguer et imaginer l’avenir. Et pas seulement l’avenir institutionnel.

Emmanuel Macron

Depuis plus de trente ans, nous parcourons ensemble un chemin inédit. Nous regardons en face notre Histoire en Nouvelle-Calédonie, qui est une Histoire coloniale, et nous cherchons à la dépasser pour ne pas qu’elle nous enferme.

Emmanuel Macron

L’avenir, c’est aussi la préparation, quoi qu’il arrive, avec ou sans troisième référendum, de la préparation de l’Accord de Nouméa qui interviendra d’ici 2022. A terme, les dispositions transitoires inscrites dans la Constitution devront, soit céder la place à des dispositions pérennes, si le choix du maintien dans la République est confirmé. Soit être retirées, si la Nouvelle-Calédonie choisit l’indépendance. Il nous revient tous ensemble de préparer cet avenir.

Emmanuel Macron

L’avenir, c’est la dernière étape de l’Accord de Nouméa. Un troisième référendum est possible. C’est à vos élus du Congrès de le décider. L’Etat, fidèle à sa parole, se tient prêt à l’organiser, si tel est leur choix.

Emmanuel Macron

Les électeurs se sont exprimés. Ils ont majoritairement confirmé leur souhait de maintenir la Calédonie dans la France. J’accueille cette marque de confiance dans la République avec un profond sentiment de reconnaissance. J’accueille également ces résultats avec humilité. J’entends la voix de celles et ceux qu’anime la volonté de l’indépendance et je veux leur dire : c’est avec vous, ce n’est qu’ensemble, que nous construirons la Nouvelle-Calédonie de demain.

Emmanuel Macron

Avec une participation exceptionnelle, c'est un deuxième rendez-vous démocratique réussi, malgré les conditions plus difficiles, même si l'archipel est épargné par la pandémie.

Emmanuel Macron

L'allocution du chef de l'Etat depuis l'Elysée

Les applaudissements à Poindimié, à l'annonce des résultats

Nouméa : le Non, largement en tête à 76,7 %, progresse moins que le Oui

Le Non est toujours en tête à Nouméa, avec 76,7% des suffrages contre 23,3 % au Oui. Un résultat en baisse par rapport à 2018, où le Non atteignait 80,51 %. Il gagne pourtant 1 115 électeurs. Sauf que dans le même temps, le Oui obtient 2 336 bulletins supplémentaires. La participation est passée de 80,29 % il y a deux ans à 84,8 % ce dimanche. Et c'est le camp de l'indépendance qui en a profité dans la capitale.

--

Emmanuel Macron devrait s'exprimer à 23h

Selon nos informations, Emmanuel Macron s'exprimera depuis l'Elysée à 23h, heure de Nouméa.

--

Résultats provisoires sur 100% des bulletins dépouillés (ministère des Outre-mer)

Le ministère des Outre-mer communique un résultat provisoire sur 100% des bulletins dépouillés :
53,26 % pour le NON
46,74 % pour le OUI

Participation à : 85,64%

--

Réaction de François Bayrou

Les résultats partiels font réagir également du côté de l'Hexagone. Interrogé sur France Info, le Haut-Commissaire au Plan François Bayrou a estimé que la possible nouvelle victoire du "non" en Nouvelle-Calédonie était "une bonne chose pour la France".

--

Réaction de Charles Washetine, UNI

Réaction de Thierry Santa, président du gouvernement

Koné à 66 % pour le Oui

Contrairement à ce qui a été annoncé par erreur précédemment, Koné n'a pas voté Oui à 86 %, mais à 66 %.

--

Résultats sur 95% des bulletins dépouillés

Voici les derniers chiffres provisoires communiqués par le ministère des Outre-mer. Ils portent sur 95% des bulletins dépouillés. 
Taux de participation 85,62%

OUI 46,26%
NON 53,74 %

--

Réaction de Paul Néaoutyine, maire de Poindimié

Emmanuel Macron s'exprimera plus tard que prévu

L'intervention du chef de l'Etat était annoncée pour 22h, heure de Nouméa. La déclaration du président de la République est finalement reportée d'environ une heure, selon nos informations. 

--

Thio pour le Oui à près de 86 %

Le Oui a également progressé à Thio passant de 83 % en 2018 à 85,8 % en 2020.
La participation est aussi en hausse puisqu'elle passe de 85,38 % à 88,4 %. 

--

79,3% pour le Oui à Maré

Sur l’île de Maré, le taux de participation atteint 72%. Le Oui l’emporte avec 79,3% mais il perd quelque points par rapport à 2018. Il recueillait 84% lors de la première consultation. Le non recueille 20,7% des suffrages.

--

Référendum 2020 : le Non à l’indépendance victorieux à 53.26 %, mais en recul de trois points

Selon les résultats définitifs mais pas encore proclamés officiellement, le deuxième scrutin d'autodétermination a vu le Non à l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie l'emporter (53,26%), mais le vote en faveur du maintien dans la France est en recul par rapport au référendum de 2018.

--

A Ouvéa, le Oui à 86 %

La participation a nettement progressé à Ouvéa puisqu'elle s'établit ce dimanche à 74,9 % contre 59,38 % en 2018. 
Le Oui progresse également, passant de 84,18 % en 2018 à 86,2 % en 2020. 

--

Résultats partiels

Voici les résultats non définitifs à ce stade du dépouillement et des résultats déjà connus. Ce chiffre va évidemment évoluer puisqu'il ne prend pas en compte les résultats complets de Nouméa.

--

À Ouégoa le Oui progresse et atteint 71,8% des suffrages

Le taux de participation atteint sur la commune 87,2%. Le Oui recueille 71,8% des suffrages alors que le Non recense 28,2%. 

--

89 % pour le Oui à Ponérihouen

A onérihouen aussi le Oui a progressé ce dimanche. Il était de 85,62 % en 2018 et s'établit ce dimanche à 89,2 %. 
La participation aussi est en hausse avec 89,1 % contre 86,18 % en 2018. 

--

Le Non l’emporte à Païta avec 71,2%

Sur la commune qui recensait 11 147 inscrits, le taux de participation est de 87,6%. Le Non l’emporte à 71,2%, contre 28,8% pour le Oui. 

--

53,9% pour le Non à Moindou

Sur l’une des plus petites communes du territoire, de moins de 1000 habitants, le Non l’emporte à 53,9%. Le Oui progresse en revanche et atteint les 46,1%. 

--

"Le non l’emporterait à ce stade du dépouillement", selon le ministère des Outre-mer

Le ministère des Outre-mer explique que "Le non l’emporterait à ce stade du dépouillement". Mais au ministère, à Paris, on fait preuve de prudence concernant l’écart de voix, en attendant la fin du dépouillement.

--

87,4% pour le Oui à Houaïlou

Le taux de participation augmente sur la commune et atteint 87,5%. Le Oui l’emporte à 87,4% et progresse car en 2018, il atteignait 83,9%. Le Non recueille 12,6% des suffrages.

--

À Poindimié, 82,5% de Oui

Sur la commune le taux de participation a augmenté, il atteint 91%. Le Oui l’emporte à 82,5% des suffrages et le Non recueille 17,5%. 

--

A Koné, le Oui majoritaire à 66,6 %

Les électeurs de Koné se sont prononcés pour le Oui, à 66,6 % contre 64,32 % en 2018. 
La participation a aussi augmenté en passant de 87,68 % à 89,9 % % de votants. 

--

À Lifou le Oui progresse avec 86,5%

Sur l’île de Drehu, qui comptait 10 478 inscrits, le taux de participation est de 76,7%. Le Oui l’emporte avec 86,5% contre 79,9% en 2018. Le Non recueille 13,5% des suffrages.

--

Réaction du maire du Mont-Dore, Eddie Lecourieux

96,3% pour le Oui à Hienghène

Le taux de participation sur la commune est de 91,6%. Le Oui progresse par rapport à la première consultation et remporte 96,3% des suffrages. Le non recueille 3,7% des suffrages.

--

Au Mont-Dore, le Non mène largement, mais gagne moins de voix que le Oui

C’est sur un fond persistant de klaxons que le maire du Mont-Dore annonçait ce soir les résultats sur sa commune, la troisième de Nouvelle-Calédonie en nombre d'habitants.
Eddie Lecourieux a proclamé 71,8 % de voix une faveur du Non, soit 10 898 électeurs : il y a deux ans, c’était 10 559 bulletins, mais cela représentait alors 74,44 % des suffrages exprimés.
Explication : les Mondoriens inscrits sur la liste référendaire se sont plus déplacés (la participation gagne trois points) mais cette mobilisation a davantage profité au Oui, qui gagne presque deux fois plus de bulletins que les partisans du maintien dans la France.

--

Au Mont-Dore, le Non mène largement, mais gagne moins de voix que le Oui

C’est sur un fond persistant de klaxons que le maire du Mont-Dore annonçait ce soir les résultats sur sa commune, la troisième de Nouvelle-Calédonie en nombre d'habitants.
Eddie Lecourieux a proclamé 71,8 % de voix une faveur du Non, soit 10 898 électeurs : il y a deux ans, c’était 10 559 bulletins, mais cela représentait alors 74,44 % des suffrages exprimés.
Explication : les Mondoriens inscrits sur la liste référendaire se sont plus déplacés (la participation gagne trois points) mais cette mobilisation a davantage profité au Oui, qui gagne presque deux fois plus de bulletins que les partisans du maintien dans la France.

Dumbéa : Le Non l’emporte à 73,7%

Le taux de participation sur la commune est de 87,1%. Le Non l’emporte massivement comme en 2018 avec 73,7% mais il perd en pourcentage car il enregistrait 78,2% des suffrages en 2018. Le Oui recueille 26,3%, contre 21,76% en 2018.

--

91 % pour le Oui à Yaté

A Yaté aussi le Oui a progressé, passant de 88,23 % en 2018 à 91 % en 2020. La participation elle est passée de 89,89 % à 92,2 %. 

--

À Pouébo, le Oui l’emporte avec un taux record de 95,1%

Le taux de participation sur la commune s’élève à 85%. Le Oui l’emporte comme en 2018, mais avec un taux de 95,1%, en nette progression. En 2018, il s’élevait à 94,25%. Le Non remporte 4,9% des suffrages.

--

Le Oui écrasant à Belep

Le Oui progresse à Belep avec 96,5 % des votes contre 94,45 en 2018

--

À la Foa le Non l’emporte à 67,4%

La commune enregistre un taux de participation record de 91,2%. Le Non l’emporte avec 67,4% et le Oui enregistre 32,6%. Le Oui progresse puisqu’en 2018, il enregistrait 29,96%. En 2018, la commune enregistrait l’une des plus fortes participation avec 91,4%.

--

Canala vote massivement Oui

Comme en 2018, les électeurs de Canala ont à une majorité écrasante choisi de voter Oui. Avec 95,4 %, le Oui fait encore mieux que les 94,27% de 2018. 

--

À Kaala-Gomen Le Oui l’emporte à 75,9%

Le taux de participation sur la commune est de 89,7%. Les résultats sont sensiblement les mêmes qu’en 2018, avec 75,9% pour le Oui et 24,1% pour le Non.

--

À Poum, le Oui l’emporte à 81,5%

Le taux de participation sur la commune de l’extrême Nord s’élève à 63,4%. Le Oui l’emporte à 81,5% contre 18,5% de Non. En 2018, la commune enregistrait 83,6% de Oui.

--

A Koumac, 61,5% de Non

La commune du Grand Nord a une nouvelle fois donné la préférence au Non, même si le pourcentage d'électeurs qui choisissent le maintien dans la France s'est un peu tassé (deux points de moins) - la centaine d'électeurs de plus a davantage profité au Oui. La participation, déjà marquée il y a deux ans, augmente légèrement.

--

Le ministre des Outre-mer sur Twitter

Depuis le ministère des Outre-mer à Paris, Sébastien Lecornu poste un message : "Je m’assure du bon déroulement des opérations de vote et de dépouillement de la consultation en Nouvelle-Calédonie."

Ile des Pins : Le Oui l’emporte à 69,8%

Le taux de participation à l’Ile des Pins s’élève à 85,3% pour cette seconde consultation. 69,8% pour le Oui et 30,2% pour le Non. Depuis 2018, le Oui a progressé, il enregistrait 67,32% lors de la première consultation.

--

A Touho 85,4% de Oui

Le Oui a progressé depuis le précédent référendum, à Touho : il est passé de 82.6 à 85.4 % de suffrages exprimés. La commune indépendantiste du Nord-Est s'est mobilisée encore plus qu'il y a deux ans. 

--

Poya Nord : le Oui l'emporte, avec 97,9% de participation

À Poya Nord, le taux de participation atteint les 97,9%. Le Oui l'emporte à 62%, contre 38% de Non. Pour cette seconde consultation, le Non a progressé.

--

Au nom du FLNKS, Aloïsio Sako remercie les électeurs

Dans l'attente des résultats, le débat se poursuit sur le plateau de NC la 1ère. Aloïsio Sako, du burau politique du FLNKS remercie les électeurs : "Nous sommes devenus matures et responsables, cette deuxième consultation s'est passée dans de très bonnes conditions". 

--

A Bourail, le Non en tête à plus de 67 %

A Bourail, la participation atteint 91 % contre 88,51 en 2018.
Les résultats de 2018 donnaient 69 % pour le Non et 31 pour le Oui. 

--

Sarraméa : le oui l'emporte à 79%

La plus petite commune en nombre d’inscrits, qui recense un seul bureau de vote enregistre un taux de participation de 93,5%, contre 93,03% en 2018. Le Oui l'emporte à 79%, contre 21% de Non.

 --

Boulouparis : forte participation et le Non largement devant

Le Non s'établit cette année à 69,2 % contre 69,74 % en 2018

--

Poya Sud : 91,5% de participation et le Non gagne à 97,7%

--

A Kouaoua, le Oui l'emporte à 79,6%

Comme il y a deux ans, le Oui a été porté en tête ce dimanche, à Kouaoua, et il progresse de six points, selon les résultats dévoilés ce soir. La petite commune de la côte Est s'est mobilisée davantage qu'il y a deux ans, la participation a augmenté également de six points. 

--

A Voh, 89,7% de participation, le Oui en tête

A Voh, la participation a progressé de 2 points. Le Oui aussi a légèrement augmenté puisqu'en 2018, il était de 68,6 %. 

--

Ambiance à Tarnac, en Corrèze

A Tarnac, en Corrèze, les Calédoniens réunis pour suivre le référendum, ont applaudi en découvrant le chiffre de la forte participation à 17H. Regardez les images de René Molé.

--

Pouembout : 89,4% de participation, le Non en tête

--

Focus sur les bureaux de vote délocalisés

Particularité du référendum, les électeurs des communes insulaires qui habitent la Grande terre peuvent choisir de voter à Nouméa. Les «bureaux de vote délocalisés» concernent les résidents originaires de Belep, l'île des Pins, Ouvéa, Lifou et Maré. Le dispositif va bénéficier à plus de 5 800 électeurs, contre près de 3 300 en 2018.

--

Farino : 94,8% de participation, massivement le Non

Farino, l'une des quatre communes calédoniennes qui compe moins de mille habitants, affiche une mobilisation identique à celle constatée durant le référendum 2018, qui était alors la plus forte du pays. Petite progression du Oui en pourcentage : 11,5 % contre 9,2 % il y a deux ans. 

--

L'appel au calme de Sonia Backès

Posté il y a près d’une heure par Sonia Backès sur les réseaux sociaux : «Les bureaux de vote viennent de fermer. La tension est palpable dans tous les quartiers du Grand Nouméa. Je demande à chacun de garder son calme», écrit la présidente de la province Sud. «J’en appelle à mes collègues responsables indépendantistes pour qu’ils fassent de même.»

--

L’Union calédonienne appelle à «la mobilisation responsable»

Un peu après l’heure de la clôture des bureaux, l’UC diffusait un communiqué. «L’Union calédonienne appelle vivement chaque citoyen et citoyenne à ne pas se laisser déborder par les émotions et à accueillir le résultat dans une ambiance pacifiste», écrit le parti indépendantiste, en ajoutant : «Soyons à la hauteur de ce rendez-vous de l’Histoire et prenons soin de nous dans la confiance et la mobilisation responsable.»

--

Peut-on encore voter après 18 heures

Vous êtes nombreux à vous poser la question : les électeurs venus voter, mais qui n’étaient pas encore passés à 18 heures, pouvaient-ils encore exercer leur devoir de citoyen ? Réponse du haut-commissariat : à partir du moment où la personne se trouve dans la file d’attente de son bureau, elle a la possibilité de voter, même au-delà de la fermeture du bureau. 

--

La Calédonie actuellement «Covid-free»

Ouf, pas de nouveau cas de Covid-19 détecté en ce dimanche de référendum. Il faut dire que le gouvernement calédonien signale, dans son point sanitaire quotidien, qu'aucun test de dépistage n'a été effectué. Précisant au passage que près de 200 voyageurs effectuent actuellement leur quatorzaine obligatoire dans un hôtel réquisitionné. 

--

Chaud, l'ambiance

Coups de klaxons ininterrompus, vuvuzelas, attroupements de petits ou de grands agitant des drapeaux, cortèges de véhicules... La fin de cette journée référendaire s'est accompagnée d'une effervescence de plus en plus grande, par exemple sur les routes du Grand Nouméa. Une ambiance parfois festive et bon enfant, comme ici en photo à une entrée de la tribu de Saint-Louis. Parfois plus tendue, comme à d'autres points de la RP1.

Référendum 2020, drapeau agité à Saint-Louis, bon enfant, 4 ocotbre au soir
Ambiance bon enfant à une des entrées de la tribu de Saint-Louis, au Mont-Dore. ©Françoise Tromeur / NC la 1ere

Les bureaux de vote sont fermés, le dépouillement commence

Les bureaux de vote sont désormais fermés sur l'ensemble de la Nouvelle-Calédonie, pour ce deuxième référendum d'autodétermination. Le scrutin est marqué par une forte participation. Le dépouillement débute. 

--

Il est 18 h, fermeture des bureaux de vote sur l'ensemble de la Nouvelle-Calédonie

--

Taux de participation record à 17 heures

À17 heures, les 304 bureaux de votes répartis entre 241 lieux ont accueilli bon nombre d’électeurs calédoniens. Le taux de participation à 17h s'élève à 79,63%, contre 73,68% en 2018. Il reste une heure aux électeurs, pour accomplir leur devoir citoyen.

--

A 17 heures, participation estimée à 79,63 % par le haut-commissariat

Le haut-commissariat vient de publier le taux de participation estimé à 17 heures. Il est de 79,63 % contre 73,8% en 2018. 

Les électeurs du Nord mobilisés

À la tribu de Netchaot à Koné à 16h30, le taux de participation s’élevait à 86%, contre 87% en 2018. 

--

Participation en forte hausse à Ouvéa

A Ouvéa, la participation est estimée - bureaux de votes décentralisés compris - à 63% à 16 heures. C'est donc déjà plus que la participation totale de 2018, qui était de 59,38%.

Ouvéa
A Ouvéa, la participation était estimée - bureaux de vote délocalisés compris - à 63% à 16 heures. C'était donc déjà plus que la participation totale de 2018, qui était de 59,38% ©Anne-Claire Lévêque

5 points de plus qu'en 2018 à 16 heures à Nouméa

À 16 heures, la participation à Nouméa s’élève à 76,44%, contre 71,39% en 2018. Soit 3568 votants de plus, que lors de la première consultation. 

--

64,8% de participation à 16 heures à Lifou

La commune de Lifou indique un taux de participation de 64,8% à 16 heures. Un chiffre qui comprend les 4 bureaux de vote délocalisés installés à Nouméa

--

Forte mobilisation dans le Nord

Aux alentours de 16 heures à la tribu de Poindah à Koné, 135 personnes sur 163 étaient déjà venues voter. La participation record se confirme sur la commune du Nord. 

--

A Lifou, des lycéennes se penchent sur le référendum

 Le référendum utile aussi à la formation : à Lifou, des élèves de première Bac pro "Accueil relation clients et usagers" du lycée des Iles, accompagnées de leur professeur, sont venues observer l'organisation et d'un bureau de vote et l'accueil des électeurs

--

74,3% de participation à 14 heures à Bourail

A Bourail, la mairie indique que 3034 électeurs sur les 4082 inscrits avaient déjà voté à 14 heures. Soit un taux de participation de 74,3%.

--

Record de participation battu à 12 heures

Dès l’ouverture, l’affluence était très importante dans tous les bureaux de vote du territoire. Le haut-commissariat annonce une participation estimée à midi de 49,40%. Elle était de 41,81% en 2018, soit huit points de moins.

--

Référendum en Calédonie : un scrutin suivi par le Tavini

Le 4 octobre aura lieu le 2e référendum sur l'indépendance prévue par l'accord de Nouméa. La consultation va à nouveau engager l'avenir institutionnel du Caillou. Le scrutin sera regardé de près par les puissances internationales mais également les partis politiques polynésiens

--

A Koné, la participation est de 43,9 % à la mi-journée

On a même dépassé les 50 % dans quatre des douze bureaux de la commune. 

--

A Lifou, la participation à 11 h est de 28,60 %

Electrice Lifou
A 87 ans, Cipanë de la tribu de Qanono, a tenu à accomplir son devoir civique. ©Clarisse Watue

La participation en forte hausse

La participation à la mi-journée s'établit selon le Haut Commissariat à 49,40 %. Elle était de 41,81 % en 2018 à la même heure. 

A Bourail, plus de 57 % de votants à 11 h

La participation à 11 h à Bourail s'établit à 57,6 % pour l'ensemble de la commune. Au bureau de vote de Pothé, elle monte jusqu'à 70,3 %.  

--

la participation en légère baisse à Nouméa

A Nouméa, la participation globale sur la commune est en léger recul par rapport à 2018 à la même heure. 33,26 % à 11 h contre 34,75 % il y a deux ans. 

--

Rassemblement de Calédoniens en Corrèze

Nous vous en parlions un peu plus tôt dans la matinée : dans l'Hexagone, une trentaine de Calédoniens se sont rassemblées à Tarnac, en Corrèze. Leur objectif : se rencontrer, partager, suivre ensemble les résultats du scrutin mais aussi débattre de l'avenir du Caillou. Regardez le reportage de René Molé, sur place. 

La barre des 50 % de participation au bureau de vote N°5 de Bourail

A Bourail, au bureau de vote de la salle polyvalente, la barre des 50 % de participation a été franchie à 11 h.  Un vote toutes les trente secondes, selon le président du bureau et une affluence plus forte encore qu'en 2018. 

--

Vigilance météo

Attention à cette alerte vent violent et forte houle sur le nord de la côte ouest ainsi que sur l'île des Pins. Sept communes sont concernées par cette appel à la vigilance lancé par Météo France. 

alerte météo
©Météo France

Emmanuel Macron s'exprimera à 22H

Comme en 2018, le président de la République s'exprimera à l'issue du référendum. Selon les dernières informations, Emmanuel Macron doit prendre la parole depuis l'Elysée à 22h, heure de Nouméa. Il sera 13h à Paris.

--

Quels documents pour voter ?

Carte électorale, passeport ou permis de conduire ? Quels sont les documents nécessaires pour pouvoir voter ce 4 octobre ? 

Les bureaux de vote sont ouverts

Les 304 bureaux de vote du territoire ont ouvert à 8 heures. Les quelques 180 640 électeurs inscrits sur la liste électorale spéciale ont jusqu’à 18 heures pour s’exprimer.

--

En direct : l'ouverture des bureaux de vote

Suivez en direct le journal radio de 8 h de NC la 1ère en cliquant ici. On suit l'ouverture des bureaux de vote dans plusieurs points de Nouvelle-Calédonie. 

--

Notre direct numérique commence

Bonjour à tous et bienvenue dans ce direct numérique. Toute la journée et la soirée, NC la 1ère est mobilisée pour vous faire vivre ce référendum en Nouvelle-Calédonie. Les 304 bureaux de vote ouvrent à 8 heures sauf à l’île Ouen où le scrutin a débuté dès 7 h.

--

Bienvenue

Merci de nous rejoindre pour ce direct numérique consacré au référendum du 4 octobre 2020. Nous vous ferons vivre cette journée particulière à partir de 7 h 45 (heure de Nouméa)