Reprise des cours : les établissements s'organisent

éducation nouméa
Reprise des cours : les établissements s'organisent
©NC1ère
A partir du mardi 12 octobre, les élèves de Nouvelle-Calédonie retrouveront les salles de classe, et leurs professeurs. À Nouméa et à Lifou, la rentrée se profile. Zoom.

Dès la semaine prochaine, les lycées et collèges rouvriront leurs portes aux élèves avec un nouveau protocole sanitaire. Depuis l’annonce du gouvernement, les établissements se préparent à accueillir les élèves. Exemple : au lycée Jules-Garnier à Nouméa. Il a fallu repenser la circulation des élèves et l’organisation des cours. 

Une nouvelle organisation
 

Il y a plusieurs  jours, les familles ont reçu les consignes pour bien se préparer à cette rentrée exceptionnelle. Le proviseur du lycée Jules-Garnier travaille déjà depuis plusieurs semaines aux différents protocoles qui devront régir cette rentrée covid. À la cantine, les bénévoles de la banque alimentaire, hébergés depuis le début du confinement, laisseront leur place mardi à des centaines d’élèves.

Une fois qu’ils entrent dans la salle, on a dispatché toutes les tables, on n'a aucune table collée. Ensuite, ils vont manger en quinconce. Ce sont les surveillants qui vont les placer. Après chaque repas d’un élève, il y a un agent qui nettoie la table avant que l’élève suivant s’assied, et en sortant, il y aura un surveillant qui leur mettra sur les mains du gel hydroalcoolique.

Michel Lehoullier, proviseur du lycée Jules-Garnier

 

La cantine sera le seul endroit où les élèves, disposés en quinconce, pourront logiquement enlever leur masque. En revanche, depuis le portail jusqu’à la dernière heure de cours, masque obligatoire avec changement toutes les 4 heures, lavage des mains et des bureaux, distanciation.

Les surveillants et les enseignants seront chargés de faire respecter le protocole. “Les élèves vont être amenés à se positionner en fonction de ce que va leur dire leur professeur. Ils arrivent un par un. Il s’assoient à la place indiquée. Et ensuite ils ne bougent pas pendant toute l’heure de cours", explique Liza Palerme, professeure de STD2A (sciences et technologies du design et des arts appliqués) au lycée Jules-Garnier. 

Les élèves seront assis à distance les uns des autres avec, quand c’est possible, une ventilation optimale via les fenêtres. Dans les coursives, la cour et les espaces extérieurs, ils devront toujours circuler sur la droite, de façon à ne jamais se croiser.

Le but étant quand même de rassurer les gens, on rouvre mais il y a un vrai objectif social, économique et il ne faut pas que cette réouverture génère du stress et des inquiétudes. Donc le gouvernement, la DASS et le vice-rectorat mettent tout en oeuvre pour respecter les directives au niveau sanitaire.

Michel Lehoullier, proviseur du lycée Jules-Garnier

 

Le corps enseignant et la direction de Jules-Garnier se donnent quelques jours de rodage pour habituer les élèves au respect des consignes. Si l’on s’en réfère aux deux premiers confinements, la rentrée se fera en douceur, avec un absentéisme estimé entre 40 et 50 % mardi 12 octobre, jour de rentrée post-confinement. 

Reportage de Laurence Pourtau et Gaël Detcheverry :

©nouvellecaledonie

 

Lifou organise sa rentrée

 

Même constat à Lifou, où les établissements se préparent au retour des élèves. Bémol : en province des Îles, le nombre de cas covid qui augmente chaque jour ne rassure pas les parents. Beaucoup ont peur d’envoyer leurs enfants à l’école. S’ajoute à cette crainte, des interrogations sur l’état de la vaccination du personnel éducatif, l’achat de masques qui représente un coût financier supplémentaire dans le budget des ménages. 

Les explications de Clarisse Watue et Philippe Kuntzmann :

©nouvellecaledonie