publicité

Sécurité renforcée pour les bus Carsud

Aussitôt dit, aussitôt fait ! En début de semaine, la direction de Carsud annonçait un renforcement de la sécurité suite à l’agression d’une conductrice de la société à Dumbéa vendredi dernier. Plus d'agents et une vigilance accrue aux stations d'attente des bus et à bord des véhicules. 

© Claude Lindor
© Claude Lindor
  • Nadine Goapana et Claude Lindor ( avec Caroline Moureaux)
  • Publié le
Ils ne sont ni policiers, ni gendarmes, mais des agents de sécurité travaillant pour la société Carsud. Ils font partie des deux unités mobiles de sécurité du transport urbain.
Ils viennent d’être appelés pour aller sécuriser un arrêt de bus à l’entrée Nord de Nouméa. Un homme saoul est sur place et peut perturber le service. Un cas qui se produit régulièrement. 
« On va lui demander gentiment de quitter les lieux et on va lui dire que c’est interdit de monter dans le car » explique Emmanuel Lavelloi, agent de sécurité. 
Les agents filment leur intervention avec une caméra embarquée. L’approche se veut bienveillante tout en étant dissuasive. Les agents interviennent toujours à trois pour garantir la tranquillité des usagers.
L’homme ivre ne voulant pas coopérer, les agents ont appelé la police. 
© Claude Lindor
© Claude Lindor
 

Près de 2000 passagers transitent par la gare du quai Ferry

La gare Desmazures du quai Ferry sert de terminus et de centre de départ pour onze lignes de bus desservant le Grand Nouméa. 
Chaque jour, 1 900 personnes transitent par cette gare du centre ville. L’entrée et la sortie des bus sont ainsi surveillées, ce qui rassure passagers comme conducteurs. 
© Claude Lindor
© Claude Lindor
 

Le plan de sécurité réévalué

En réponse aux attentes des usagers, Carsud a mis en place un plan de sécurité depuis le début de l’année. Et suite à l’agression d’une conductrice sur la ligne du Val Suzon, ce plan a été réévalué.
« Depuis mardi 30 juillet, nous avons doublé nos agents sur le terrain » explique Clément Simutoga, directeur du transport chez Carsud. « En termes d’effectifs, nous étions à six agents qui étaient dans les véhicules pour accompagner les conducteurs sur des courses sensibles. Nous sommes passés à douze agents et nous avons aussi deux véhicules d’intervention qui sont là pour intervenir rapidement et venir sur certains arrêts où on pourrait rencontrer des problèmes. »
Sur ces deux véhicules, les plages horaires ont été étendues, passant de 4 h 30 à 21 h, soit la globalité des horaires de service des bus. 
© Claude Lindor
© Claude Lindor
 

Encore plus de sécurité avec Tanéo

D’ici la fusion des lignes Karuïa et Carsud en un seul réseau appelé Tanéo, la sécurité montera encore d’un cran. Des douze agents actuels, elle passerait à trente agents en septembre avec la mise en service des Néobus. 
Le reportage de Nadine Goapana et Claude Lindor 
CARSUD SECURITE RENFORCEE

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play