Sénat coutumier : Hippolyte Sinewami-Htamumu passe la présidence à Justin Gaïa

institution
Sénat coutumier, passage de relais à la présidence de Hippolyte Sinewami-Htamumu à Justin Gaïa, 30 août 2020, La Roche
Durant la cérémonie protocolaire de passation, le dimanche 30 août, à La Roche. ©Anne-Claire Lévêque / NC la 1ere
La présidence du Sénat coutumier pour un an revient à l'aire Drubea-Kapumë. Le congrès du pays kanak qui s'est tenu à Maré a vu Justin Gaïa, de Païta, succéder à Hippolyte Sinewami-Htamumu, de La Roche.  
De La Roche, à Païta : Hippolyte Sinewami-Htamumu et l'aire Nengone ont laissé place à Justin Gaïa et au pays Drubea-Kapumë qui couvre le Sud calédonien, l'île Ouen et l'île des Pins. La passation de la présidence pour un an a eu lieu dimanche après-midi, durant le congrès du pays kanak accueilli à Maré.

Le compte-rendu d'Anne-Claire Lévêque et Gaël Detcheverry :
©nouvellecaledonie
 

Groupes de travail

Les sénateurs et représentants des aires y étaient réunis depuis vendredi - à l'exception des délégués de Paicî-Cèmuhi, comme nous l'expliquons ici. Le travail de réflexion a occupé la majeure partie de la journée de samedi. Quatre groupes ont travaillé sur différents sujets : l'avenir des institutions coutumières, la jeunesse, la place de la femme, les notions d'économie également, et d'intégration des communautés dans les institutions. 
 
Congrès du pays kanak 2020, Maré
©Anne-Claire Lévêque / NC la 1ere
 

Feuille de route

Dimanche matin, la synthèse des ateliers s'est poursuivie, avec les réactions des participants et les commentaires sur les motions. Objectif : aboutir à la feuille de route de la prochaine mandature. Puis les nouveaux sénateurs ont été présentés, avant la désignation du futur président en début de soirée.
 
Congrès du pays kanak 2020 à Maré, Présentation des sénateurs de l'aire Xârâcùù, ici Yvon Kona
Présentation des sénateurs de l'aire Xârâcùù, ici Yvon Kona. ©Anne-Claire Lévêque / NC la 1ere
 

Qui est Justin Gaïa ?

Né en 1951, l'homme est originaire de la tribu de N'Dé, en bord de mer de Païta. Dans les années soixante-dix, c’est en Métropole qu'il effectue des études de maths et de physique. En 1974, le jeune homme entre dans l’armée. Il va y faire carrière. Puis le lieutenant-colonel prend sa retraite de militaire et retourne au pays. 

Son portrait par Cédrick Wakahugnème :

Portrait de Justin Gaïa

 

Impliqué dans les affaires tribales et coutumières

Depuis, il se consacre à sa tribu et aux affaires coutumières, avec un passage au conseil municipal de Païta sur la liste de Harold Martin puis celle de Frédéric de Greslan. Justin Gaïa a initié de nombreux projets de développement, des revendications de terres et la mise en place d'un conseil tribal à N'Dé.
 

Le dossier usine du Sud

Très actif, il est en première ligne de l’Ican, l’Instance coutumière autochtone de négociation, qui défend une vision pays de l'usine du Sud. Le nouveau président du Sénat coutumier compte bien porter le dossier de cette reprise de Vale NC. Il souhaite aussi asseoir l'autorité des instances coutumières et organiser un quatrième congrès de la jeunesse kanak. Un homme à la fois conciliant et de caractère, qui promettait, avant même sa nomination, de reverser en partie son salaire à des associations de sa tribu.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live