Tabac : une augmentation de 10% dès le 1er janvier 2022 proposée par le gouvernement

gouvernement
Tabac à rouler
©NCla1ère
Ce mercredi 8 décembre 2021, le gouvernement a présenté ses décisions quotidiennes. Parmi elles, un projet de délibération proposant une augmentation majeure du prix du tabac. Explications.

Avis aux fumeurs, il est peut-être temps d’arrêter ! Afin de lutter contre le tabagisme, le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie a décidé d’agir. Ce mercredi 8 décembre, il a proposé dans un projet de délibération l’augmentation de tous les produits de tabac de 10% par an, sur trois ans, à partir du 1er janvier 2022. 

Comme indiqué dans le communiqué partagé par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, “cette mesure s’inscrit dans une volonté de mettre l’accent sur les taxes comportementales : la baisse de la consommation attendue serait de 2 % par an.”

Comment ça marche ?

Pour faire simple, chaque année, et sur trois ans, les coefficients fiscaux sur l’ensemble des produits de tabac varieront et le taux de la taxe sanitaire et sociale augmentera en passant de 90% à 120% jusqu’en 2024. Par exemple, le paquet de tabac à rouler le plus vendu, aujourd’hui au prix de 1 950 francs, passerait à 2 150 francs en 2022, à 2 350 francs en 2023 et à 2 600 francs en 2024.

“L’impact financier de cette mesure engendrerait des revenus supplémentaires pour la Nouvelle- Calédonie (650 millions de francs en trois ans) et pour l’Agence sanitaire et sociale (3,169 milliards de francs en trois ans), à consacrer aux programmes de prévention (alcool et tabac)”, précise le communiqué. À noter que ces mesures d’augmentation du prix permettront de réduire considérablement le niveau de tabagisme en Nouvelle-Calédonie.

En 2019, après une augmentation de 24% sur le prix du tabac, la vente de tabac avait diminué de 4%.