Victime de vols, le Relais de Poingam ferme ce dimanche soir, jusqu'à nouvel ordre

faits divers
disparition gîte de poingam
Un bungalow du Relais de Poingam, célèbre établissement de Poum, a été cambriolé, la semaine dernière. ©NC 1ère
Le Relais de Poingam, à Poum, fermera ses portes dès ce dimanche 26 décembre. Ne pouvant assurer la sécurité des clients et de leurs biens. L’établissement rouvrira quand les auteurs de ces délits seront arrêtés.

Le Relais de Poingam fermera, ce dimanche soir, jusqu’à nouvel ordre. La structure hôtelière de Poum a été cambriolée dans la nuit du 24 au 25 décembre. La nouvelle a été annoncée par son équipe, sur sa page Facebook :


Sa gérante, Stéphanie Beldjilali estime ne plus être en mesure d’assurer la sécurité des clients et de ses 16 salariés. Le site connaît déjà une "situation particulièrement difficile, parce qu'entre les confinements et les dégâts de la dépression tropicale Ruby, ce n'est pas génial", explique cette dernière.

Un bungalow déjà cambriolé

Depuis que l'établissement a rouvert ses portes, vols et sentiment d'insécurité se multiplient. "La semaine dernière, un bungalow a été visité. Les personnes se sont faites dérober clefs de voiture et argent", raconte Stéphanie Beldjilali.

Le soir du réveillon du 24 décembre, entre 2 heures et 5 heures du matin, il y a un commando qui est venu voler le coffre-fort de 250 kg. Il comprenait la recette de la semaine et de Noël, ainsi que beaucoup de valeurs des clients

Stéphanie Beldjilali, gérante du relais de Poingam

"Évidemment, en période de Noël, des clients nous ont confié des cadeaux et des bijoux. Moi, je ne suis plus en mesure ni des clients ni des salariés. Je n'ai plus de coffre-fort. Comment vais-je faire pour la caisse ?", interroge la responsable. En contant le montant de la recette de Noëls et la valeur des biens confiés par les clients de la structure hôtelière, le montant dérobé est estimé à "plusieurs millions" de francs CFP.

Les produits des congélateurs commercialisés

Alors que la réouverture de cette escale renommée de l'extrême nord de la Grande-Terre n'est pas prévue avant que les auteurs de ces vols ne soient appréhendés, le relais a mis en vente les matières premières de ses cuisines.

Ce n'est pas la première fois que les lieux sont victimes de vols. En mai 2020, trois hommes ont fait irruption sur place. Ils avaient alors blessé et agressé des employés, avant de dérober alcool et nourriture. En juin de la même année, ils avaient été condamnés de 2 ans, de 1 an et de 6 mois de prison.

Un bungalow du Relais de Poingam, célèbre établissement de Poum, a été cambriolé, la semaine dernière.

Retrouvez ci-dessous Stéphanie Beldjilali, interrogée par Charlotte Mannevy :

Les vols conduisent le Relais de Poingam à fermer