polynésie
info locale

Festival Cinematamua : nostalgie et bonne humeur

culture tahiti
Festival Cinematamua : nostalgie
Les projections de films ont lieu toute la journée et en soirée à la Maison de la Culture. 
Dès 8h ce matin, tous les projecteurs de toutes les salles de la Maison de la Culture étaient allumés, à l'occasion du premier festival Cinematamua. Au programme : des diffusions de films des années 1930 à 1990, tournés en Polynésie. Fictions, longs-métrages ou documentaires, les histoires et les messages reflètent les idéaux des différentes époques auxquelles les films ont été tournés. 

Pendant les projections, le public sourit, s'émeut, bondit un peu parfois aussi, s'attache à reconnaître d'éventuels aïeux. Dans "Ariipaea Vahine", on retrouve la jeune Tumata Robinson, dans "Blaue Jungs", on voit Jeanine Sylvain danser le tamure, mais aussi et surtout la célèbre Maea Flohr donner la réplique avec beaucoup d'aisance à Karlheinz Böhmen (star de l'époque) et en Allemand s'il vous plaît !

On est même forcé de se demander si elle n'a pas été doublée... Nous avons demandé au petit-fils de Maea Flohr, Ariihau :
Un autre de ses petits-fils, Manatea, voyait sa grand mère pour la première fois à l'écran. Sa réaction :
De Bora Bora en 1931 à la venue de Charles de Gaulle à Tahiti en passant par l'ouverture de l’aéroport de Tahiti-Faa’a, les spectateurs ont pu plonger dans près de 60 ans d'images, se promener dans les rues de Papeete comme sur les plages de Moorea ou des Marquises. Un film de Léon Taerea, "Les oranges sauvages de Tahiti", nous emmène même sur les hauts plateaux du mont Tamanu en 1988.
 

Ce festival présentait également une exposition photos du fonds Alain Mottet, régisseur d'extérieur pour bon nombre de productions tournées à Tahiti dans les années 60. Nous avons demandé à Marc Louvat, réalisateur et auteur du livre "Petite histoire du cinéma en Polynésie", de nous révéler sa photo "coup de coeur".

Il s'agit de celle-ci :
 
Les actualités tahitiennes
Henri Persain et Gil Bonneau - 1957-1958 ©Alain Mottet

Pourquoi ? Il nous l'explique :
 

Il y a des projections jusque 22h ce soir ; l'entrée est libre et gratuite. Pour voir le programme : cliquez ici


 
Publicité