Déplacement aux Marquises : colère et dignité des habitants

faits divers ua pou
Ua Pou bébé décédé manifestation
©Polynésie la 1ère
20 jours après le décès du petit Hoane lors d'une évasane, le président du Pays et le Haut-commissaire sont en visite à Ua Pou. Ils ont été accueillis par 300 manifestants. Le gouvernement et le Haut-commissaire doivent rencontrer les maires de l'archipel et le collectif Hoane.
Le président du Pays Edouard Fritch et le Haut-commissaire de la République, Dominique Sorain, sont aux Marquises. Ils ont quitté l’île de Nuku Hiva, dans la matinée de ce dimanche 27 octobre, par bateau pour atteindre l’île de Ua Pou aux alentour de 13h30. Sur place, ils ont été accueillis par 300 personnes qui manifestaient leur mécontentement suite au décès du bébé Hoane lors d'une évasane vers Nuku Hiva le 6 octobre dernier.

Des banderoles et des pancartes ont été érigées tout au long de la route du quai menant vers la mairie de Hakahau. Le collectif Hoane s'est dirigé vers la mairie pour montrer en silence la colère qui les habite, tout en restant digne.
 
Ua Pou bébé décédé manifestation
©Polynésie la 1ère

Le président du Pays, le Haut-commissaire et des élus de l'Assemblée de Polynésie française sont en réunion avec l’ensemble des maires des Marquises et le collectif Hoane. Le ministre de la Santé Jacques Raynald est aussi du déplacement. Le premier magistrat de Ua Pou attend des propositions et des réponses concrètes. "Des mesures concrètes pour que les choses puissent s'améliorer rapidement, dans les mois à venir", explique le tavana. Le collectif souhaite également avoir plus d'informations sur le rapport de l'ARAS, l'agence de régulation sanitaire et sociale. En effet, la famille du petit Hoane est toujours en attente des résultats de l’enquête demandée par le président du Pays.
 

Interview