Jour 3 à Huahine : l'opération Marara évacue 40 ressortissants

sécurité polynésie française
J3 Marara à Huahine : évacuation et rapatriement de 40 ressortissants ©Polynésie la 1ère
Troisième journée d'exercice militaire à Huahine. Dans le scénario, quarante personnes sont bloquées à Raiatea et attendent d'être rapatriées mais un cyclone a endommagé la piste de décollage de l'aéroport. Les militaires, basés à Huahine, ont procédé à leur évacuation.

Les opérations de l’exercice Marara des Forces armées à Huahine ont démarré le samedi 14 mai. Marara a lieu tous les ans. Un rendez-vous incontournable des relations interarmées dans le Pacifique. Pour l'édition 2022, plus de 1 000 militaires Français et Américains s'entrainent dans les îles de l'archipel de la société, rebaptisées Greenland.

Exercice d'évacuation 16 mai 2022. ©Polynésie la 1ère


Après le sauvetage d'un voilier en détresse samedi puis l'opération de ravitaillement dimanche, l'exercice de ce lundi 16 mai dans la commune de Fare consistait à évacuer et rapatrier 40 ressortissants bloqués à Raiatea, suite au passage d'un cyclone. Dans le scénario, aucun avion ne peut décoller de la piste de l'aéroport de Raiatea, sérieusement endommagée par la tempête. L'évacuation des civils, joués par les militaires du RSMA, se fait par voie maritime. Pour cela, deux bâtiments militaires ont été déployés.

L'évacuation des civils, joués par les militaires du RSMA, se fait par voie maritime. ©Polynésie la 1ère


À Huahine, pour éviter de manœuvrer sur un quai probablement endommagé lui aussi par le cyclone, les ressortissants rejoignent le quai en zodiac. Sur place, plusieurs camions militaires les attendent. Les civils sont filtrés - vérification de l'identité et fouille au corps - avant de monter dans les véhicules. Ils peuvent ensuite rejoindre la base, où ils sont pris en charge. Les soins médicaux sont adaptés en fonction des cas.

Dans le scénario de l'exercice, cette femme fait partie des 40 ressortissants de Raiatea évacuée sur Huahine qui nécessite une prise en charge particulière, puisqu'elle est enceinte. ©Polynésie la 1ère


Une fois le tri effectué, les ressortissants sont rapatriés à Tahiti par le C130 Hercule de l'armée de l'air Américaine (l'avion a réellement servi au renvoi des 40 militaires du RSMA à Tahiti). 

Pour l'exercice, plusieurs camions militaires sont déployés et attendent l'arrivée des ressortissants évacués sur le quai pour les conduire à la base. ©Polynésie la 1ère


Demain, 17 mai, sera organisée la dernière grosse opération exercice à Huahine. Les militaires rejoindront ensuite Bora-Bora où une grande cérémonie est prévue pour les 80 ans de l'opération de l'armée Américaine "Bobcat."