Médecins anesthésistes, infirmiers réanimateurs : arrivée des premiers renforts pour les hôpitaux de La Réunion

hôpital
Des renforts hospitaliers arrivent à La Réunion.
Des renforts hospitaliers arrivent à La Réunion. ©Imaz Press
Ce jeudi 20 janvier, les premiers renforts arrivent à La Réunion pour aider les hôpitaux. Deux médecins anesthésistes et six infirmiers réanimateurs ont atterri ce midi. Le Plan Blanc est activé pour faire face à l'afflux de patients et la progression fulgurante du Covid-19.

Deux médecins anesthésistes et six infirmiers réanimateurs ont atterri à l'aéroport de Gillot, ce jeudi 20 janvier, à 12h.

Afflux de patients dans les hôpitaux

Ces renforts de la réserve sanitaire sont très attendus à La Réunion où le Plan Blanc a été déclenché dans les hôpitaux, hier, mercredi. La forte progression de l’épidémie de Covid-19 provoque un afflux de patients Covid dans les services.

L'équipe de réservistes sera opérationnelle dès demain matin sur les sites Nord et Sud du CHU de l'île, en réanimation et en unité Covid.

"Soulager et aider les équipes locales"

"On s'attend à trouver du personnel fatigué, usé, nous arrivons un peu plus frais donc nous voulons les aider et les soulager, explique la médecin coordonnatrice de l'équipe à la sortie de l'avion. C'est la solidarité nationale qui bat son plein. Depuis le début de la crise, des régions manquent souvent de personnels pour ouvrir de nouveaux lits, il est normal de venir jusqu'à vous, à La Réunion".

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

©reunion

 

Un demande de 20 infirmiers et 6 médecins

Partis de Paris, Bordeaux, Nancy ou encore Tours, ces huit réservistes ont été mobilisés en deux jours. Des renforts avaient été demandés au centre de crise national par les établissements publics de santé et l’ARS. 

"Nous avons demandé le renfort de 20 infirmiers réanimateurs et six médecins anesthésistes", rappelle Lionel Calenge, directeur du CHU de La Réunion, sur Réunion La1ère.

Augmenter la capacité à 113 lits de réa

Ces premiers renforts devraient permettre de porter la capacité à 113 lits de réanimation pour l’île. Des lits supplémentaires seront positionnés au CHU Nord. La capacité actuelle en réanimation est de 100 lits et le taux d'occupation était de 88,6%, au 18 janvier.

Ces dernières semaines, les hôpitaux ont augmenté leurs capacités d'hospitalisation et de réanimation en armant de nouveaux lits face à l'afflux massif de patients Covid. Mais pour armer de nouveaux lits, il ne faut pas seulement du matériel, mais aussi du personnel. Actuellement, des soignants sont en congés, d'autres fatigués ou malades du Covid.

"La hausse des hospitalisations encore gérable"

Face à la flambée épidémique, le préfet de La Réunion, Jacques Billant n'a pas pris de nouvelle mesure de restriction. Il mise sur un renforcement des moyens hospitaliers pour passer la vague. L'activation du Plan Blanc va dans ce sens. Il va permettre aux hôpitaux de rappeler le personnel soignant en congés.

La semaine dernière, les autorités estimaient que la situation hospitalière était "préoccupante, mais maîtrisée". Le nombre d’admissions hebdomadaires en réanimation était alors proportionnellement inférieur à la progression des contaminations. Le variant Omicron représente actuellement 70% des cas et le variant Delta 30%. Encore bien présent dans l'île, le Delta est à l'origine des admissions à l'hôpital, selon les autorités. L’ARS estime que "l’augmentation des hospitalisations est encore gérable huit à dix jours".