Au salon de Saint-Pierre et Miquelon, les métiers d'art ne connaissent pas la crise

artisanat saint-pierre (spm)
Salon des artisans
Pour sa sixième édition, le salon des métiers d'art et du terroir organisé à Saint-Pierre et Miquelon par la Cacima a dépassé toutes les espérances, avec toujours plus d'exposants, comme de public. 




 
Si ce savon au lait de chèvre a suscité votre curiosité, si cette tasse peinte sur porcelaine a attiré votre regard, si ce sac en cuir de créateur vous a fait de l'oeil, alors il ne fallait pas "mollir" comme disent les habitants de Saint-Pierre et Miquelon. Pour la sixième édition du salon des artisans d'art et du terroir organisé les 20 et 21 novembre, la Cacima a fait mouche.

À lire aussi > La journée nationale du commerce de proximité et de l’artisanat mobilise les professionnels à Saint-Pierre

Dès le vendredi soir, le public est venu en masse à la salle des fêtes de Saint-Pierre, à la rencontre des seize exposants présents. C'est plus que les années précédentes, et l'affluence record témoigne du succès de l'opération.
 

" Je suis très satisfaite. Le salon s'installe comme un événement incontournable dans l'archipel, les artisans et créateurs le savent, ils sont de plus en plus nombreux à oser se lancer dans la professionnalisation."

Virginie Chevin, manager de ville à la Cacima


Une vitrine sans égal pour les professionnels, qui permet également à certains clients de découvrir leurs créations, ceux qui parfois n'osent pas franchir la porte des boutiques existantes. Le salon s'impose en tout cas comme l'événement majeur pour l'artisanat sur l'archipel, occasion de belles rencontres. 
Hélène Corbie et Aldric Lahiton ont recueilli quelques tranches de vie.
Le salon, c'est l'occasion pour les créateurs et artisans de sortir de leur atelier afin de recontrer leur public.
Au nombre des "joyaux" exposés à la salle des fêtes, les bijoux en filigrane des Balkans créés par l'ancien dentiste Abel Goineau ont fait sensation. Flavie Bry et Aldric Lahiton ont rencontré l'artisan d'art dans son atelier. 

Parmi les exposants, Marie Langenbach participe au salon pour la première fois. Il y a bientôt un an, cette artiste peintre a fondé "La brume ensoleillée". Et ses créations rencontrent depuis un franc succès. Clémentine Baude et Adrien Develay l'ont rencontrée.
À Saint-Pierre, depuis plusieurs mois, Marie Langenbach a installé son atelier dans le presbytère.
À Saint-Pierre, depuis plusieurs mois, Marie Langenbach a installé son atelier dans le presbytère. ©C.B

Nouveauté cette année, la Cacima s'est associée à la direction du tourisme de la collectivité territoriale, en inscrivant l'événement dans la mise en valeur du passé de l'archipel.

À lire aussi > Il était une fois la prohibition à Saint-Pierre et Miquelon

Le salon était placé sous le thème de la "prohibition", comme Virginie Chevin, manager de ville à la Cacima, l'a expliqué à Delphine Jeanneau. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live