Le handicap face un regard des autres : le témoignage de la Saint-Pierraise Laëtitia Renaudin

Sourde de naissance, Laëtitia Renaudin se confie sur son handicap, sur sa vie et sur son parcours professionnel.

© SPM la 1ère
© SPM la 1ère
  • Par Anne-Claire Revert
  • Publié le

Laëtitia Renaudin est née à Saint-Pierre le 1er avril 1982. Pendant toute son enfance, la petite fille ne s’exprime pas. Elle communique avec son entourage par les gestes. C’est à l'occasion d’un voyage en métropole à l’âge de 8 ans qu'un diagnostic est posé sur les difficultés qu'éprouvent la jeune Laëtitia.

À lire aussi : Un nouveau local de tri du textile pour les travailleurs de l’atelier Boursaint

Laëtitia se fera opérer à deux reprises avant d’entendre pour la première fois. C’est le début d’une nouvelle vie. Elle apprend à parler et découvre l’école. L’adolescente sera scolarisée jusqu’à l’âge de 15 ans avant d’intégrer le SESSAD puis la vie active en 2007 dans un établissement de service d’aide par le travail. À l’atelier Boursaint, Laëtitia occupe un poste d’opérateur mais son rêve est de devenir un jour fleuriste. Un métier qu’elle a découvert grâce au Duo Day.

À lire aussi : Handicap : une nouvelle édition réussie du DuoDay à Saint-Pierre et Miquelon

La jeune femme est très investie dans la vie associative de l’archipel. Elle pratique le tennis, le football, la voile et la course à pied. Elle aime passer du temps avec ses amis, aller au restaurant et se balader. Mais le plus important pour Laëtitia, c’est sa famille.

 

vos programmes tv