Le monde politique réagit à l'élection de Bernard Briand à la tête du conseil territorial de Saint-Pierre et Miquelon

élections
bernard briand élection président collectivité
©SPP la 1ère
Les responsables politiques locaux réagissent à l'élection de Bernard Briand comme nouveau président de la collectivité territoriale de Saint-Pierre et Miquelon, en remplacement de Stéphane Lenormand démissionnaire.

Jusqu'ici premier vice-président, Bernard Briand a été élu mardi 13 octobre à la tête du conseil territorial de Saint-Pierre et Miquelon, avec les 17 voix des conseillers de la majorité. Les deux conseillers d'opposition, eux, ont voté blanc. Le conseiller Sport-Education populaire succède à ce poste à Stéphane Lenormand, qui avait démissionné fin septembre

"Une ascencion logique" pour Stéphane Artano

 
Actuel sénateur de Saint-Pierre et Miquelon, Stéphane Artano (Archipel Demain) est resté onze ans à la tête de la collectivité. Au lendemain de l'élection de Bernard Briand, Stéphane Artano salue "l'ascension logique dans son parcours politique" de celui qui depuis 2012 "est monté progressivement au sein d'un certain nombre de postes" au sein du conseil territorial.

À lire aussi > Le nouveau président du conseil territorial Bernard Briand prône une relation plus ferme avec l'État

Et celui qui reste le président du mouvement politique majoritaire à l'assemblée se félicite qu'Archipel Demain fédère plusieurs décideurs politiques.

" [L'élection de Bernard Briand] démontre qu'au sein du mouvement, nous avons quand même réussi malgré tout à trouver des gens capables de porter et de gérer une collectivité. Ce n'est pas toujours facile sur un petit territoire, et je pense qu'on a nous cette chance à Archipel Demain de pouvoir avoir des gens qui sont en capacité, de par leur expérience. "

Stéphane Artano, sénateur et président d'Archipel Demain

 
©SPM la 1ère

 

Matthew Reardon dubitatif


Tête de liste aux élections de 2017 pour le mouvement Cap sur l'Avenir, Matthew Reardon (Cap sur l'Avenir) est conseiller territorial d'opposition. Il dit souhaiter que "cela puisse se passer de la meilleure façon" avec le nouveau président, mais n'oublie pas de souligner la responsabilité de ce dernier dans la situation actuelle de la collectivité. 
 

" [Bernard Briand] a été dans tous les dossiers de toutes les décisions qui [ont provoqué] les impasses et les conséquences qu'on connaît, et qui ont entraîné la démission du président Lenormand. Aujourd'hui, on ne peut que souhaiter que ça se passe bien. Mais [on peut en douter] quand on voit la personnalité et le discours tout à fait polémique qu'a tenu aujourd'hui Bernard Briand. "

Matthew Reardon, conseiller d'opposition Cap sur l'Avenir


Et faisant référence à la partie de cartes qui a réuni le président Stéphane Lenormand et le maire de Saint-Pierre Yannick Cambray à l'occasion de la Semaine bleue, Matthew Reardon tranche : "on est loin de pouvoir faire un tournoi de belote avec [Bernard Briand], c'est certain".
©SPM la 1ère


Yannick Cambray tourné vers l'avenir


Le nouveau maire de Saint-Pierre (Cap sur l'Avenir) affiche sa volonté de poursuivre avec Bernard Briand le travail d'échange initié entre les deux collectivités, qui s'est traduit très récemment par la signature de conventions d'investissement et de travail en commun. 

À lire aussi > "Voyage en eaux troubles", le magazine À La Une consacré à l'eau et l'assainissement à Saint-Pierre et Miquelon

" Dernièrement, nous avons pu avancer sur des sujets importants comme l'eau et l'assainissement, et l'engagement commun au bénéfice d'une politique enfance-jeunesse. Sur des dossiers précis, je pense qu'on peut avancer ensemble, pour le bien des habitants de Saint-Pierre.

Yannick Cambray, maire de Saint-Pierre

 
©SPM la 1ère

 

Franck Detcheverry favorable à un travail en concertation


Le nouveau maire de Miquelon-Langlade a profité de son intervention sur notre antenne télé pour féliciter le nouveau président de la collectivité, mais également son prédécesseur Stéphane Lenormand pour "le travail effectué durant de nombreuses années sur l'archipel". 

" Concernant monsieur Briand, je n'ai pas de remarque particulière à faire. La mairie essaiera toujours de travailler en concertation avec la collectivité dans le meilleur esprit possible. On essaiera d'avancer sur de nombreux sujets, j'en suis convaincu, même s'il ne restera qu'un an et demi au nouveau président pour travailler pendant ce mandat. ".

Franck Detcheverry, maire de Miquelon-Langlade


Interrogé par Claudio Arthur sur les dossiers prioritaires à partager avec la collectivité, le maire de Miquelon-Langlade souhaite travailler à l'urbanisme de la commune, l'objectif selon lui étant de "trouver des terrains corrects afin que les gens puissent enfin s'installer à Miquelon".
 
©SPM la 1ère

 

Pas de commentaires pour Stéphane Claireaux


Sollicité également, le député de Saint-Pierre et Miquelon Stéphane Claireaux (Cap sur l'Avenir) nous a fait savoir qu'il ne souhaitait apporter aucun commentaire après l'élection de Bernard Briand. 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live