Première visite du préfet à la nouvelle équipe municipale de Miquelon-Langlade

administration miquelon-langlade
mairie de miquelon
©Sergey Mishenev
A peine élu, le nouveau Maire de Miquelon-Langlade a pu échanger avec le représentant de l'Etat sur les priorités pour l'avenir de la commune.
 
Le préfet de Saint-Pierre et Miquelon n'aura pas perdu de temps. Une semaine tout juste après la réunion constitutive du Conseil municipal de Miquelon-Langlade, Thierry Devimeux a tenu à faire le déplacement dans la commune afin de s'entretenir avec le nouveau maire élu Franck Detcheverry et son équipe.

À lire aussi > Une élection réussie à Miquelon-Langlade

Une première réunion de contact qui leur a permis d'échanger sur les sujets actuellement sur la table à Miquelon : les zones inondables, la boulangerie et les deux logements sociaux associés, ou encore la gestion des déchets
cm miquelon

Au nom de l'Etat, le préfet a pour sa part livré ses priorités.
 

" les dossiers prioritaires pour moi, ce sont les conséquences des changements climatiques et le plan de prévention des risques inondation, et les investissements qu'il faut mettre en place pour protéger le village et ses habitants. De plus, je souhaite que nous accompagnions l'équipe dans les dynamiques de développement, l'agriculture, la pêche, le tourisme qui sont les grands enjeux et atouts de cette commune. "

Thierry Devimeux, préfet de Saint-Pierre et Miquelon


Thierry Devimeux est interrogé par Charlotte Boniteau et Clémentine Baude.
©SPM la 1ère

À lire aussi > Élection municipale à Miquelon-Langlade : des femmes s'engagent pour leur commune

La visite du représentant de l'Etat a été appréciée par le nouveau maire. Ce dernier a souligné combien les attentes sont grandes pour une petite commune comme Miquelon et ses 591 habitants. 
 

" Financièrement et techniquement, nous avons besoin de l'Etat, car la commune s'étend sur un territoire relativement grand rapporté à sa population. Nous subissons les problématiques de l'isolement, et d'un budget qui malheureusement est assez faible. Faute des moyens financiers et humains nécessaires, la mairie ne peut pas tout, et nous sommes obligés d'avoir à faire à l'Etat et à la Collectivité territoriale. "

Franck Detcheverry, Maire de Miquelon-Langlade


Franck Detcheverry est interrogé par Charlotte Boniteau et Clémentine Baude.
©SPM la 1ère

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live