"Unis avec Valérie Pécresse", un autre comité de soutien en Martinique pour la candidate Les Républicains

élections
Comité "Unis avec Valérie Pécresse"
Le comité "Unis avec Valérie Pécresse" (de droite à gauche) : Karine Mousseau - oratrice régionale et présidente d'honneur, Nausica Niasme - co-président, Astride Rodap - co-présidente, Philippe Petit, président de la fédération UDI Martinique et président d'honneur du comité UVP. ©Comité UVP
Contre toute attente, la candidate Les Républicains à la future présidentielle a deux comités de soutien en Martinique. C’est la conséquence de profondes dissensions au sein de la droite locale, dont une partie conteste aujourd’hui la légitimité du président de la fédération.

Décidemment la droite martiniquaise a du mal se remettre en selle, tant les divisions internes sont marquées. Le 16 février 2022, le président de la fédération Les Républicains de Martinique était face à la presse pour la présentation officielle du comité de soutien à la candidate LR, "La Martinique avec Pécresse".

"un positionnement clair"  

Mais Fred-Michel Tirault est très contesté au sein de sa famille politique depuis qu’il a été élu en juin 2021 sur la liste "La Martinique Ensemble", conduite par la sénatrice Catherine Conconne à l'Assemblée de la Collectivité Territoriale de Martinique (CTM).

Nous formons ce comité de soutien de la droite et du centre réunis, parce-que nous avons des électeurs des deux côtés qui demandent l'unité et qui réclament surtout un positionnement clair (…). Fred Michel Tirault n’avait aucune légitimité à présider un comité de soutien à Valérie Pécresse et aucun d'entre nous qui sommes aujourd'hui réunis, n'a souhaité travailler avec lui tout simplement. (...) Il est aujourd'hui conseiller territorial de Catherine Conconne. Pour nous, il ne représente pas la droite et le centre. Donc, nous avons monté tout naturellement notre comité de soutien (…). Nous travaillons pour la victoire de notre candidate.

Karine Mousseau, oratrice régionale du comité de soutien "Unis avec Valérie Pécresse" en Martinique

En 2015, les électeurs de droite reprochaient déjà à leurs représentants, une absence de clarté lors d’un nouveau rapprochement avec les indépendantistes de la majorité d’Alfred Marie-Jeanne. C'était pour une "alliance de gestion" avaient-ils argumenté, comme feu Pierre Petit l’avait osé quelques années auparavant.

Chemin faisant, les rapports se sont considérablement dégradés au sein du "Gran Samblé Pou Ba Péyi-A an Chans" et on connait l’épilogue en 2021 de cette "alliance contre-nature" aux yeux de l’opposition EPMN.

Comité "Unis avec Valérie Pécresse"
Présentation officielle du Comité "Unis avec Valérie Pécresse". ©Comité UVP / DR

 "Aucune confusion" 

Le comité "Unis avec Valérie Pécresse" reprend à son compte plusieurs propositions de la candidate. Elles concernent "l’augmentation du pouvoir d’achat" eu égard à la vie chère, la "régionalisation du CAPES" pour les futurs professeurs, ou encore la "relance de la natalité" (…). "Il n’y a aucune confusion", et "plus il y a de comités de soutien, mieux c’est" ironise Karine Mousseau.       

Le danger d’une nouvelle confrontation entre Emmanuel Macron, le candidat élitiste et les candidats extrémistes, Eric Zémmour ou Marine Lepen, doit nous dicter une conduite de conviction, sinon de raison. Entre une gauche émiettée dans ses contradictions et dans sa bataille d’égos, qui objectivement a la capacité de gouverner la France ? (…) Seule la candidate de la Droite et du Centre, Valérie Pécresse.

Philippe Petit, président de la fédération UDI Martinique, de l’UDEM et président d’honneur du comité "Unis avec Valérie Pécresse"

Quant au maire du Saint-Esprit, à la suite de la présentation de ce comité bis de soutien, Fred-Michel Tirault s’interroge certainement sur son avenir à la tête de la fédération locale. En attendant les éventuelles décisions de Paris, la droite martiniquaise semble vouloir retrouver sa boussole.

Reste à savoir si son électorat habituel estimé entre 15 et 18% dans l'île suivra les consignes, après tant de ballotements.