publicité

L'actu en bref de ce mercredi 9 janvier 2019

L'essentiel de l'actualité en Calédonie ce matin avec l'incendie de Koumac qui brûle toujours, la clinique Kuindo-Magnin en cessation de paiement, deux personnes condamnées à douze ans de prison pour tir sur les gendarmes et une alerte aux physalies. 

  • Charlotte Mestre, avec F.T.
  • Publié le , mis à jour le

Plus de 800 hectares brûlés à Koumac

L’incendie de Koumac est toujours actif ce matin, mais désormais stabilisé. Les pompiers ont travaillé une partie de la nuit pour ce faire. Ils sont de nouveau sur le terrain ce matin. Selon un bilan provisoire, plus de 800 hectares ont été détruits par le feu. Un pompier du SIVM Nord reste hospitalisé, dans un état critique, après avoir été blessé en intervention hier. 

La clinique Kuindo–Magnin en cessation de paiement

A peine quelques mois de fonctionnement et déjà dans le rouge: la clinique de Nouville serait en cessation de paiement. Selon nos informations, elle pourrait être placée en redressement judiciaire lundi prochain. Le tribunal de commerce pourrait mandater un administrateur judiciaire, et les dettes seraient ainsi gelées. Pas de quoi cependant mettre les patients en danger, ni pénaliser les salariés. 

Douze ans de prison pour avoir tiré sur les gendarmes

Douze ans de prison, c'est la peine prononcée hier matin, par le tribunal correctionnel, à l’encontre de deux prévenus accusés d'avoir tiré sur des gendarmes le 4 septembre 2018, à Saint-Louis. Ils comparaissaient également, avec quatre autres personnes, pour d’autres faits: une quarantaine de vols en réunion, commis entre juin et septembre 2018. 

A Nouméa, attention aux physalies!

La mairie de Nouméa lance un appel à la vigilance sur les plages. Ce qui ressemble à des méduses à filaments bleus, les physalies, ont été observées, notamment à Magenta. Il est conseillé d’éviter la baignade en cas de présence dans l’eau et de ne pas toucher celles qui sont échouées sur les plages.
En cas de piqûre, il ne faut pas frotter la brûlure. Mais rincer la zone irritée avec du vinaigre pour désactiver le poison des filaments. Puis enlever les fils avec une pince à épiler, et pas avec les mains.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play