publicité

L'actu en bref de ce vendredi 23 novembre 2018

L’essentiel de l’actualité en Calédonie ce matin avec le site SLN de Kouaoua de nouveau à l'arrêt, les nombreuses réactions à ces nouvelles exactions, Calédonie ensemble en conseil politique, la Constitution d'un pays indépendant vue par le Parti travailliste ou le «Black friday».

© La 1ère
© La 1ère
  • Steeven Gnipate, avec F.T.
  • Publié le

La SLN subit de gros dégâts à Kouaoua

Une nouvelle attaque du site de Kouaoua, dans la nuit de mercredi à jeudi, vient solder une année noire pour la SLN. Cette fois, les incendiaires s’en sont pris aux engins de mine - quinze ont brûlé totalement ou en partie - et à la tête du convoyeur. Les dégâts s’avèrent colossaux et le travail est à nouveau suspendu pour les 180 salariés, probablement pour plusieurs semaines. La société Le Nickel annonce porter plainte.
 

Une pluie de réactions

Le gouvernement apporte son soutien total et entier à la SLN et à ses salariés, directement touchés, mais aussi à la population et aux entreprises de Kouaoua.
Même son de cloche du côté du patronat.
Calédonie ensemble évoque un drame collectif pour des milliers de gens, un acte criminel commis par un gang qu'il faut stopper.
Le Rassemblement et Les Républicains calédoniens en appellent chacun à la fermeté de l’Etat.
 

Choc frontal à Païta 

Encore un accident dans le col de la Pirogue, qui a fait trois blessés hier soir. Les circonstances de ce choc frontal ne sont pas encore connues. Les secours et les gendarmes sont intervenus sur les lieux avec mise en place de la circulation alternée. Les blessés ont été évacués vers le Médipôle.
 

Mouvement social à la Médipôle 

Le Médipôle a connu hier un mouvement initié par l’USTKE, mais il n’a pas eu de conséquence sur la prise en charge des patients et l’organisation des services. Un protocole d’accord a été trouvé. Le syndicat est semble t-il satisfait. Les revendications portaient sur l’emploi local et le prolongement de contrats, notamment de quelques brancardiers.
 

Calédonie ensemble décrypte le référendum

Le premier conseil politique de Calédonie Ensemble depuis le référendum se tenait hier soir à l’université. Il a fait salle comble. Pour le parti loyaliste le scrutin du 4 novembre est un succès. Par le résultat, mais surtout par la paix qui règne encore aujourd’hui. Le leader de CE, le député Philippe Gomès, l’a répété : le dialogue avec les indépendantistes se poursuivra. Même si «c’est la solution la plus difficile».
 

La Constitution d’une Calédonie indépendante vue par le Parti travailliste

Le Parti travailliste est revenu hier sur son neuvième congrès tenu à Maré. Ses militants se sont penchés sur l’élaboration de la Constitution d’une Nouvelle-Calédonie indépendante. Le président en serait élu parmi les grands chefs coutumiers alors que le Premier ministre serait désigné parmi les membres du parlement.
 

Dix millions pour Jeanne d'Albret

L’institut Jeanne d’Albret, qui était en difficultés, serait sorti d’affaire. La province Sud vient de décider le versement de dix millions de francs afin de permettre au pensionnat nouméen de poursuivre son activité. En revanche, plus d’internat d’excellence au sein de ce foyer pour jeunes filles ouvert il y a près de quatre-vingt-dix ans. L’institut compte louer ses chambres à des travailleuses.
 

Jour de «Black friday»

Attention, vendredi noir… dans les magasins, et peut-être sur les routes du Grand Nouméa si elles sont encombrées de clients en quête de bonnes affaires. C’est en effet le «Black friday», aujourd’hui. La Calédonie aussi relaie ce jour de soldes exceptionnels. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play