nouvelle calédonie
info locale

L'Avenir en confiance et l'Eveil océanien font liste commune pour le gouvernement

gouvernement de nouvelle-calédonie
Mosaïque de la liste commune AEC/EO au gouvernement
La liste menée par Thierry Santa fait apparaître Vaimua Muliava en cinquième position. ©NC la 1ere
Qui aura la majorité au gouvernement de la Nouvelle-Calédonie? Les différents groupes politiques du Congrès avaient jusqu'à ce vendredi, 23h59, pour déposer leurs listes de candidature. Et après de longues tractations, c'est avec l'Avenir en confiance que l'Eveil océanien apparaît s'être allié. 
Vaimua Muliava en cinquième position, et Veylma Falaeo en neuvième : deux membres du jeune parti l'Eveil océanien apparaissent sur la liste déposée ce vendredi soir par l'Avenir en confiance sur le bureau du Congrès. Celle des candidats que le groupe politique présidé par Virginie Ruffenach présentera jeudi prochain pour l'élection du seizième gouvernement calédonien.
 

Elus sans groupes

Avec trois élus sans étiquette au Congrès, c'est-à-dire pas de groupe constitué, l'Eveil océanien ne pouvait pas avancer sa propre liste. Et après les séquences précédentes, restait à savoir à qui le mouvement de Milakulo Tukumuli allait apporter son soutien. 
 

«New Deal calédonien»

Le 17 mai, il avait voté pour Sonia Backès de l'Avenir en confiance à la présidence de la province Sud. Le 24 mai, il avait permis l'élection de l'indépendantiste Roch Wamytan au perchoir du Congrès. Et ce vendredi 7 juin au matin, l'EO diffusait un «projet de plate-forme économique et sociale» qui ressemblait fort à des conditions posées en vue d'une éventuelle alliance. 
  

Menée par Thierry Santa 

Les groupes avaient jusqu'à 23h59 pour faire enregistrer leurs candidatures. Et à quelques heures de cette date limite, l'Avenir en confiance annonçait donc avoir trouvé un accord avec L'Eveil océanien. Cette liste est tirée par Thierry Santa - le membre du Rassemblement-LR était le candidat attendu d'AEC pour la présidence du gouvernement.
 

Echange de fauteuils

Suivent Christopher Gygès, Isabelle Champmoreau et Yoann Lecourieux, le nouveau troisième vice-président de la province Sud. De là à imaginer un échange de fauteuil avec un membre de l'Eveil océanien, à commencer par Milakulo Tukumuli, il n'y a qu'un pas. La même liste présente en sixième place Alcide Ponga, pour le Nord. Puis Naïa Wateou et le nom d'une élue de l'assemblée provinciale Sud qui ne fait pas partie du groupe AEC au Congrès, celui de Marie-Jo Barbier. Virginie Ruffenach est dixième (et Sonia Backès, quatorzième).
 

En attente des autres groupes

Restait à connaître la réaction des autres protagonistes à cette alliance, par exemple si les deux groupes indépendantistes allaient faire liste commune. Quant à Calédonie ensemble, le parti comptait présenter sa propre liste et n'aurait donc qu'un seul membre au gouvernement - il s'agirait de Philippe Germain, même s'il ne fait pas partie du groupe CE au Congrès. 
Publicité