Avenir de la Calédonie : au menu des discussions parisiennes

référendum
Hôtel Matignon
©K.Zabulon

Les élus calédoniens qui ont mis le cap sur Paris ont rendez-vous mercredi soir à Matignon, avec le Premier ministre. Suivront deux journées au ministère des Outre-mer, dédiées aux travaux sur les implications du Oui et du Non à l’indépendance. Eléments bruts de programme.

Un programme a été diffusé aux rédactions, concernant la "session d’échanges et de travail autour de l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie". En voici les grandes lignes, à titre informatif, et sous réserve de validation - il peut changer !

Mercredi 26 mai

Accueil des délégations d'élus calédoniens par le Premier ministre Jean Castex à Matignon, à partir de 17 heures, heure de Paris (soit 2 heures du matin jeudi, vu de Nouméa).

Jeudi 27 mai

Au ministère des Outre-mer, à compter de 9h30 (18h30 pour la Calédonie), début de la restitution des travaux menés par les services de l'Etat sur les implications du Oui et du Non à l'indépendance. En matinée, il est prévu d'aborder le thème du droit international, puis à la mi-journée celui du droit interne. A 15 heures (minuit sur le Caillou), l'ordre du jour propose de se pencher sur la monnaie, les accords commerciaux et le nickel, avant de passer aux finances publiques. 

Vendredi 28 mai

A 9h30 (18h30 en Calédonie), toujours rue Oudinot, place aux implications de la fin de l’Accord de Nouméa pour les territoires français du Pacifique. La restitution des travaux de l'Etat doit ensuite s'orienter sur l'éducation, la santé et les transports. Avant le gros morceau de la sécurité et la justice à partir de 14h30 (23h30 heure de Nouméa).

Lundi 31 mai

Retour au ministère des Outre-mer pour des réunions bilatérales tout au long de la journée avec Sébastien Lecornu. La conclusion de cette séquence très politique à Paris est prévue le lendemain, mardi 1er juin, sous une forme qu'il reste à préciser.