Contrôles couvre-feu, dépistage en pharmacie, renfort sanitaire et vaccination : l’actu à la 1 du mercredi 15 septembre 2021 

l'actu du matin
Contrôles couvre-feu, dépistage en pharmacie, renfort sanitaire : l’actu à la 1 du mercredi 15 septembre 2021 
©NC1ère
L’essentiel de l’actualité en Calédonie ce matin avec les premiers contrôles suite à l'instauration du couvre-feu hier à 21 heures, l'évolution du dépistage contre la Covid-19, la mise en place d'un renfort sanitaire, la poursuite de la vaccination et la lutte contre les incendies.

Couvre-feu instauré : a-t-il été respecté ?
 

Du Sud, au Nord, en passant par les Iles, les forces de l’ordre étaient mobilisées pour faire respecter le couvre-feu hier soir dès 21 heures. Un bilan complet devrait être communiqué dans la journée. Globalement, à Nouméa, le couvre-feu instauré hier soir a été respecté, selon Jean-Marie Cavier, le directeur territorial de la police nationale, présent avec ses équipes sur le rond-point Berthelot, à Nouméa. Ces contrôles vont se poursuivre les nuits prochaines. Pour rappel, le couvre-feu est en place de 21h le soir à 5h le matin. Tout contrevenant s’expose à une amende de 15.00 francs, qui montera à 179000 francs et 447000 francs en cas de récidive.
 

Le dépistage évolue

Les pharmacies, en attente de l’arrêté d’autorisation du gouvernement, vont pouvoir tester les Calédoniens. Avec des tests antigéniques qui sont maintenant la norme. Toutefois, entre la réception des tests et le déploiement du logiciel informatique pour répertorier les résultats, toutes les officines ne seront pas prêtes aujourd’hui. Il faudra donc être patient. Pour rappel, en cas de dépistage positif, les nouveaux contaminés devront contacter leur médecin traitant et s’isoler chez eux à domicile dans un premier temps, comme le font actuellement 6 à 800 Calédoniens. En suivant des règles strictes d’isolement complet du reste de la famille. Si ce n’est pas possible, un isolement à l’hôtel peut être proposé. 50 personnes positives au Covid 19 sont déjà hébergées et suivies à l’hôtel.

Les chiffres officiels dont on dispose ce matin font état des 1150 personnes positives entre lundi dernier et lundi soir, 115 personnes hospitalisées, 15 en réanimation et malheureusement 4 décès désormais.

Un isolement à l’hôtel pour de nombreux Calédoniens 

Une fois dépistées, les personnes malades sont soit hospitalisées, placées en auto-confinement à domicile, ou surveillées dans les hôtels. 600 places sont disponibles dans les hôtels selon le gouvernement. Ils ont été réquisitionnés (dans les 3 provinces) pour accueillir les patients covid. L'objectif ? Éviter la saturation des hôpitaux. Un dispositif original pour éviter la propagation du virus, comme l’a expliqué hier lors du point presse du gouvernement le Dr Thierry de Greslan, président de la commission médicale du CHT. Actuellement, 50 personnes testées positives sont isolées à l’hôtel.

Un dispositif de renfort sanitaire mis en place 

Dans le cadre de la gestion de la crise, la mission nationale constituée de 7 experts sera sur le terrain dès aujourd’hui pour évaluer les dispositifs de renfort à mettre en place et le besoin en soignants de la réserve nationale. Des renforts sollicités par le CHT auprès du haut-commissaire dès le déclenchement de la crise.

La vaccination se poursuit
 

Plus de 28 % de la population est désormais couverte par le vaccin, plus de 5 000 injections quotidiennes ces derniers jours. Près de 750 personnes pour le seul vaccinodrome de la mairie de Nouméa hier. Une vaccination désormais préconisée pour les femmes enceintes, données scientifiques à l’appui. Même encouragement à se faire vacciner pour les femmes qui allaitent.

Le point sur la continuité pédagogique 

Un peu plus d’une semaine après la fermeture des établissements scolaires, l’Union des groupements de parents d’élèves conteste l’efficacité de la continuité pédagogique. Pour l’UGPE, trop d’élèves ont du mal à accéder aux devoirs, comme lors des précédents confinements. 

La lutte contre les incendies continue

À la crise Covid s’ajoute la lutte contre les incendies. Le dispositif ORSEC feu de forêt de niveau 2 a été déclenché hier par le gouvernement. La cible : un important feu de forêt sur la commune de Poum qui brûle depuis lundi au niveau de Tiabet. À la mi-journée hier, 1 300 hectares avaient déjà brûlé. Les flammes menaçaient encore la végétation et les habitations. La sécurité civile est soutenue sur place par les forces de la commune et par le RSMA. Les pompiers en appellent à la responsabilité de tous : chacun doit être vigilant pour ne pas provoquer de nouveau départ de feu. Plus encore avec la vigilance jaune "vents forts" qui court de Voh jusqu’au Mont-Dore et à l’Île des Pins. Seules sont épargnées les Loyauté et les communes de la côte est de Poindimié à Yaté. 

Des manifestations contre la vaccination en Métropole 

L’actualité hors de Calédonie : en Métropole, plusieurs centaines de personnes ont manifesté mardi contre l'obligation vaccinale, qui s'appliquera à partir d’aujourd’hui aux personnels des hôpitaux et maisons de retraite. Les salariés de ces établissements, mais aussi les pompiers, ambulanciers et aides à domicile, pourront être suspendus, sans rémunération, s'ils n'ont pas reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19.

Confinement prolongé en Australie

En Australie, le confinement de la capitale Canberra a été prolongé mardi jusqu'à la mi-octobre par les autorités. Les quelque 400.000 habitants de Canberra sont depuis un mois contraints de rester chez eux après la découverte d'un premier cas de Covid-19 dans la ville.