Déclic, un outil pour décrocher du cannabis et d'autres addictions

santé
Agence Sanitaire et sociale
©Martine Nollet / NC la 1ere
Le 16 mars coïncide avec la journée nationale des addictions et des troubles psychiatriques. Nous vous proposons donc un zoom sur l'action de prévention contre la consommation de cannabis mené par le dispositif Déclic, de l'Agence sanitaire et sociale.

Susciter un "Déclic" pour réagir rapidement. Créé, il y a 10 ans, ce service de l’Agence sanitaire et sociale sensibilise, notamment, les jeunes et leurs entourages aux méfaits du cannabis. Car le THC, le tétrahydrocannabinol, le principal constituant psychoactif de cette drogue, a, en Nouvelle-Calédonie, a une teneur plus importante qu’en Métropole.

"Il peut monter jusqu'à 14% en Nouvelle-Calédonie, alors qu'en France il est plutôt entre 4% et 9%. Il cause des troubles de la mémoire, du sommeil, de la motivation. Cela joue sur l'appétit", explique Juliette Dumas, psychologue au sein de Déclic. "Les gens s'en rendent compte, mais ils ne font pas forcément le lien avec leur consommation de cannabis."

900 personnes par an suivies

Déclic est un espace dédié à la discussion et à l’information. Un lieu où les échanges avec les consommateurs sont confidentiels. Les familles, les établissements scolaires, le Régiment du service militaire adapté (RSMA-NC) ou encore la justice constituent les principaux indicateurs d’alertes en la matière.

Concrètement, un travail est mené par les spécialistes de l'Agence sanitaire et sociale pour accompagner des personnes qui se présentent. "Passé le premier entretien, elles reviennent facilement, mais nous avons besoin de nos partenaires, les adultes encadrants, pour les emmener la première fois, même si nous avons des jeunes qui font la démarche personnel de venir", complète Juliette Dumas.

Le dernier baromètre de la consommation de cannabis en Nouvelle- Calédonie remonte à 2015. Il montrait que 26% des jeunes de 16 à 18ans consomment du cannabis, dont 6% de manière régulière. Chaque année, 900 personnes font appel au dispositif Déclic.

Novembre sans tabac. Prévention en entreprise
©NCla1ère

Des consultations pour les jeunes, des groupes d'échanges pour les parents

Déclic propose des consultations gratuites pour les moins de 25 ans pour faire le point sur les substances addictives, fournir conseils et aide. Des groupes d'échanges et de discussion à l'intention des parents y sont également mis en place.

Outre le cannabis, son champ d'action porte sur l'alcool, le tabac et les écrans. En janvier, l'Agence sanitaire et social et Déclic ont organisé le Dry january, pour encourager à se passer d'alcool durant le premier mois de l'année. En novembre, à l'occasion de Novembre sans tabac, des interventions ont été conduites dans des entreprises.

Pour davantage de renseignements, contactez le 25 50 78, écrire à declic@ass.nc ou se rendre au 16 rue Gallieni, au quatrième étage des locaux de l'Agence sanitaire et social. SOS écoute est aussi joignable au 05 30 30. Des informations sont aussi relayées sur la page Facebook Santé pour tous : 

Ecoutez Juliette Dumas, psychologue, au micro de Cédrick Wakahugnème :