Les sportifs wallisiens et futuniens bloqués en Calédonie depuis leur retour des Mini-jeux du Pacifique de Saipan

minijeuxdupacifique
Mini-Jeux 2022 : Délégation Wallis et Futuna
La dégélation de Wallis-et-Futuna, aux couleurs rouges et noires, est rentrée lundi 27 juin des Mini-Jeux du Pacifique de Saipan. ©Alix Madec / Nc la 1ere
La délégation sportive de Wallis-et-Futuna est bloquée en Nouvelle-Calédonie depuis lundi 27 juin, et son retour des îles Mariannes du Nord, après les Mini-jeux du Pacifique. Par crainte d’un retour de la Covid-19, les autorités de Mata Utu ont interdit aux athlètes de rentrer avant un isolement.

Au départ de Saipan, lundi 27 juin, 12 membres de la délégation de Wallis-et-Futuna ont été déclarés positifs à la Covid-19. Dix-huit autres étaient négatifs. Depuis, ils sont donc bloqués à Nouméa, et ne pourront rejoindre leur archipel qu’avec un test négatif. Par crainte d'une reprise épidémique, leurs autorités ont imposé une période d'isolement aux athlètes, avant d'envisager leur retour.

Tiki Siakinuu a conduit les équipes de va’a lors des 11e Mini-jeux du Pacifique qui ont eu lieu, du 17 au 25 juin, aux îles Mariannes du Nord. Il confie son amertume. "Quand nous sommes arrivés à l'aéroport, il n'y avait rien pour nous. Nous avons demandé s'il y avait des protocoles à suivre. Même les gens qui étaient à l'aéroport n'étaient pas au courant. Nos chefs ont pris la décision de tout prendre en charge du côté financier et je ne sais pas comment cela va se régler à Wallis", témoigne le rameur.

Des sportifs rentrés avec les délégations de Nouvelle-Calédonie et du Vanuatu

"Ils nous ont cherché un moyen de transport pour nous ramener [à Nouméa, NDLR], puis un hôtel qu'ils ont eux-mêmes réservé le jour-même, à l'arrivée à La Tontouta. Ils s'occupent également de notre nourriture, pour que nous puissions nous restaurer", détaille le sportif.

Nous comprenons l'inquiétude de la population de Wallis, mais il n'y a plus que notre île qui craint encore la maladie. Les autres îles n'en ont plus rien à faire, elles vivent avec.

Tiki Siakinuu, rameur de la sélection de Wallis-et-Futuna

Les sportifs wallisiens et futuniens sont rentrés des îles Mariannes du Nord par un vol charter direct depuis Saipan, à bord d'un A330 Neo d'Aircalin. Ils ont voyagé en compagnie des délégations sportives calédonienne et ni-vanuataise. Les personnes positives à la Covid-19 ont positionnées au fond de l'appareil. Les rameurs wallisiens et futuniens ont remporté trois médailles de bronze en va'a

Un protocole sanitaire d'entrée allégé à Wallis-et-Futuna

Depuis jeudi 23 juin, le protocole sanitaire d'entrée à Wallis-et-Futuna a été allégé. Les entrants doivent toutefois présenter un test PCR négatif et passer trois jours en sas hôtelier, avant de rejoindre leur famille. Le confinement obligatoire en sas hôtelier en Nouvelle-Calédonie n'est plus en vigueur. Il était précédemment de sept jours pour les vaccinés et de quatorze jours pour les non-vaccinés. Les dernières barrières sanitaires doivent être levées lundi 11 juillet, à Wallis-et-Futuna. Fin juin, 32 % des habitants y disposaient d'un schéma vaccinal complet.