Médipôle saturé, obligation vaccinale pour les voyageurs, centres de tests et d’orientation, souvenir de Pierre Declercq : l’actu à la 1 du dimanche 19 septembre 2021

l'actu du matin
Actu 1 19 septembre
©NC la 1ere
L’essentiel de l’actualité, c’est la situation critique à l'hôpital face au virus qui galope, la vaccination obligatoire dès demain pour entrer en Calédonie, l'ouverture de centres dédiés au dépistage et à l'orientation des patients, mais aussi le 40e anniversaire de la mort de Pierre Declercq.

L'hôpital "archisaturé"

"Inimaginable." C'est le terme utilisé hier en fin de journée par le Dr de Greslan pour décrire la réalité de la pandémie vue du Médipôle. "La situation a explosé", expliquait le président du CME, le comité médical d'établissement. "On a un flux continu de patients qui entrent au CHT. Ils sont tous sous oxygène, ils arrivent dans un état grave. L'hôpital est archisaturé." 

"On ne sait plus comment faire, pourtant on était très très préparés", assure-t-il. "Mais la vague est tellement importante. Inimaginable. Plus que celle qu'a connu la Polynésie, sur un temps plus court."

 

Appel à renforts, à Nouméa comme aux îles

Dans ce contexte, un appel circule pour obtenir renforcer les dispositifs. Au Médipôle par exemple, ne serait-ce que "pour aider à retourner les patients sous la surveillance du personnel". Ou dans les vaccinodromes, et pas forcément pour des tâches à dimension médicale.

Hier, la province Îles en appelait aux bénévoles : infirmiers, aides soignants, agents des services hospitaliers, sages femmes, médecins, ambulanciers et tous personnel du corps médical disponibles. "Rejoignez-nous et soyez les renforts qui seront déployés dans les centres médicaux sociaux et de dépistage, les structures de soins, les hôtels réquisitionnés, afin de participer à l'effort collectif", dixit un communiqué signé de son président Jacques Lalié.

L'épidémie plus rapide que le bilan officiel

Côté bilan, les chiffres officiels diffusés chaque matin par le gouvernement, qui sont ceux de la veille, sont dépassés à peine publiés, tant la contamination progresse vite. Hier, ce bilan-là faisait état de seize décès en tout et 3 327 cas. Alors que dès l'après-midi, la présidente de la province Sud relayait un décompte sanitaire de vingt morts et 3 350 cas Covid +.

Un samedi au vaccinodrome

Pendant ce temps, la campagne vaccinale se poursuit à un rythme soutenu. Plus de 4 700 injections dans la journée de vendredi et un samedi animé sur le front des vaccinodromes. Tour d'horizon à lire ici :

La vaccination qui a commencé à Belep, commune Covid Free, avec le soutien de l'armée. 

 

Demain, l'obligation vaccinale pour les voyageurs entrant

Quant à l'obligation d'être vacciné pour poser le pied en Calédonie, c'est en train de devenir une réalité. Le décret, signé par le Premier ministre et trois membres du gouvernement national, est paru au journal officiel. Il entre en vigueur demain.

 

Orienté à peine testé(e) Covid +

Côté dépistage, place désormais à des centres de test et d’orientation. L'un a ouvert à Rivière-Salée, l'autre à l'Arène de Païta. En cas de résultat positif, la personne passe en consultation médicale immédiate, pour être orientée vers la prise en charge la plus adaptée.


Retour à Lifou

Rotation spéciale du Betico, hier, entre Nouméa et Lifou, pour permettre aux résidents de retrouver leur domicile et leur famille. Cette opération, organisée de façon rigoureuse, avait aussi valeur de test, en vue d'une prochaine reprise de l'activité.

 

Le monde hippique privé de coupe Clarke

Parmi les effets collatéraux de la crise Covid, l'annulation de la coupe Clarke. Le grand rendez-vous hippique devait se tenir aujourd'hui, il est reporté. Les courses sont à nouveau au point mort, sans aucune visibilité pour le reste de la saison.

Deux graves accidents de la route

Dans l'actualité hors Covid, ces graves accidents de la route qui ne s'arrêtent pas malgré le confinement et le couvre-feu : un conducteur a trouvé la mort dans la nuit de vendredi à samedi à Koné tandis que plusieurs personnes ont été grièvement blessées vendredi soir, du côté de Thio.

 

Quarantième anniversaire de la mort de Pierre Declercq

Et puis il y a quarante ans, le soir du samedi 19 septembre 1981, Pierre Declercq était tué au fusil de chasse chez lui, dans le quartier de Robinson au Mont-Dore. Agé de 43 ans, il était le secrétaire général de l'Union calédonienne, également porte-parole du front indépendantiste, élu à l'assemblée territoriale. Un crime qui n'a pas été élucidé. 

 

L'invité du JT

Roch Wamytan, président du Congrès, sera l’invité du JT à 19 h 30, pour évoquer ce sujet, ainsi que la gestion de la crise sanitaire et l’actualité liée à la troisième consultation.