L'assemblée de province Îles débat de ses orientations budgétaires dans un contexte difficile

finances province des îles
Assemblée de la province des Îles, le 5 novembre 2021, à Wé.
Assemblée de la province des Îles, le 5 novembre, à Wé. ©NC la 1ère
Une étape importante, dans la vie d'une collectivité comme la province des Îles Loyauté : le débat d'orientations budgétaires. Approuvé à l'unanimité vendredi, il met en exergue une santé financière fragile, aggravée par la crise Covid. Mais la volonté de maintenir le programme d'investissements.

Les dotations de la Nouvelle-Calédonie en baisse, un taux d'épargne insuffisant : la santé financière de la province Îles reste fragile. Malgré ce constat alarmant, l'institution veut poursuivre son programme d'investissement. Parmi les grands projets, la rénovation du pont de Lékine à Ouvéa, le réaménagement du port de Tadine à Maré et surtout faire de Wanaham, à Lifou, un aéroport international.

A ce sujet, les précisions du président de la province Îles, au micro de Clarisse Watue :

Jacques Lalié à propos du caractère international de Wanaham

"On finance des grands projets parce qu'on estime que c'est un investissement sur 60 - 70 ans", résume le président Lalié. "C'est important qu'on puisse les réaliser aujourd'hui, avec le soutien, encore, des contrats de développement et l'aide de l'Etat en rattrapage du développement de l'intérieur des îles, chose qui aurait pu se faire il y a trente ans."

Efforts sur le fonctionnement

La collectivité devra faire des efforts au niveau des dépenses de fonctionnement. Les pistes proposées : ne pas remplacer les départs à la retraite, ou encore diminuer les interventions de la province (par exemple les subventions). Des préconisations approuvées par les élus du Palika.

Avec les voix du Palika

Ils se sont exprimé en faveur de ce débat d'orientations budgétaires. " Notamment qu'ils réduisent la masse salariale, d'une part, et d'autre part que la collectivité recherche et surtout qu'elle trouve, des potentielles sources de financement extérieures", explique Wali Wahetra, élue Palika Îles. "Notre collectivité a un plan et un programme d'investissements ambitieux et ça va nécessiter un pilotage très serré parce que dans le même temps, nous avons des difficultés à dégager une épargne suffisante."

Un débat approuvé à l'unanimité par les élus des îles. Voyez le compte-rendu de Clarisse Watue et Philippe Kuntzmann :

©nouvellecaledonie