Le blocage de l’aérodrome est levé à Lifou, Aircal reprend ses vols jeudi

transport aérien lifou
Aircal, Air Calédonie, coronavirus, avril 2020
©NC la 1ere
A Lifou, le conseil de l’aire lève le blocage de l'aérodrome et permet à Air Calédonie d'assurer ses rotations. La compagnie annonce la reprise des vols dès ce jeudi «selon le programme habituel». La province Îles pourrait prendre en charge la hausse du prix des billets… sur deux mois.
[MISE A JOUR AVEC SENAT COUTUMIER]

A quelques jours des vacances scolaires, le ciel s’éclaircit, pour la desserte aérienne de Lifou. Ce mercredi, le conseil coutumier de l’aire a fait savoir que l'aérodrome de Wanaham était de nouveau accessible à Air Calédonie. Et la compagnie domestique n'a pas tardé à annoncer, par communiqué, que «les vols sur Lifou reprendront selon le programme habituel dès le jeudi 4 juin» (informations sur les horaires avec le moteur de réservation du site internet d'Aircal).

Ecoutez le point de situation de Martine Nollet :

Déblocage pour Aircal à Lifou

 
Aircal. Aérodrome Lifou. Vol retardé
L'aérodrome de Wanaham en septembre 2017. ©NC la 1ere
 

La province prendrait en charge la hausse...

Si les trois grandes chefferies drehu ont accepté de lever ce blocage, c'est suite à des discussions menées ce mercredi matin avec le président de la province Îles. Jacques Lalié a proposé que la collectivité prenne en charge sur deux mois l’augmentation de 350 francs sur le prix du billet Aircal qui est à l'origine de ce conflit post-confinement (700 F pour un aller-retour).
 

...si les discussions achoppent

Plus précisément, il s'engage à mettre la main au porte-feuille provincial si les négociations n'aboutissent pas. Une facture qui pourrait s'élever à douze millions CFP. 
 

C'est un dispositif possible. Si les choses se passent bien, personne ne dépensera. Le gouvernement pouvait aussi faire cette proposition. Il y a les syndicats qui commencent à se lever, les consommateurs les sujets du grand chef... On ne peut pas laisser pourrir la situation. 
- Jacques Lalié, président de la province Îles

 
Dorection d'Aircal / Air Calédonie, mai 2020
Le siège d'Air Calédonie vu de la colline aux Oiseaux. ©Françoise Tromeur / NC la 1ere
 

La direction d'Aircal se dit prête à discuter avec la province

La compagnie Air Calédonie précise pour sa part qu'elle a «bien pris acte du courrier de la province des îles "s’engageant à créer les conditions favorables au dialogue, à examiner la surcharge conjoncturelle et y apporter une solution transitoire jusqu’au 31 juillet"». En relevant qu'«à ce stade, aucune prise en charge formelle n’a été actée», la direction se dit à la disposition de la province pour discuter des solutions et des modalités d’application envisagées par celle-ci.
 

Deux mois de répit

D'ici au 31 juillet, les discussions devront donc se poursuivre pour parvenir à une solution pérenne.
Ecoutez Roland Nyikeine, chargé de mission pour l'aire Ne Drehu, au téléphone de Martine Nollet :

Déblocage d'Aircal, Roland Nyikeine

 

Il y a une petite avancée, suite à la réunion de ce matin entre le conseil coutumier aire Ne Drehu ainsi que la province des îles. Cette avancée, c'est qu'il y a une proposition de la part du président de la province des Îles de prendre en charge les 700 F qui nous restent, pendant deux mois.
- Roland Nyikeine, chargé de mission de l'aire Ne Drehu

 
Aérodrome de Magenta, pont de l'Ascension avec des suspensions de vol, 22 mai 2020
Une aérogare de Magenta bien peu fréquentée pour un long week-end. ©NC la 1ere
 

C'était bloqué depuis le 15 mai

Aircal était interdite de Lifou depuis le 15 mai, soit une quinzaine de jours. Un élan parti du Wetr, sur les terres duquel se trouve l'aéroport drehu, en lien avec les deux autres districts de l'île. Il s'agissait de réagir à une hausse de prix. 
 

Suite au confinement

Pour combler le manque à gagner dû au confinement et à l'arrêt des vols, Air Calédonie avait en effet pris plusieurs décisions. Dont celle d'augmenter le tarif du vol aller de 350 F, à partir du 4 mai.
  

Maré assouplit aussi

Même assouplissement sur Maré. La grande chefferie de La Roche avait décidé de fermer elle aussi, et pour les mêmes raisons, l'aérodrome à la compagnie, depuis le 18 mai. Jointe par nos soins, elle a signalé qu'elle levait également le blocage, à partir de ce jeudi, ouvrant la voie à un retour prochain des avions d'Aircal pour le transport des Si Nengone.
 
Avion d'Aircal à l'aérodrome de La Roche, 8 octobre 2019
Avion d'Aircal à l'aérodrome de La Roche, 8 octobre 2019. ©NC la 1ere
 

Le grand chef de La Roche «consulté»

Une bonne nouvelle confirmée dans la soirée par un communiqué du Sénat coutumier. Signé de son président, qui se trouve être le grand chef du district de La Roche. Hippolyte Sinewami Htamumu explique avoir été, ce mardi, «consulté par le membre du gouvernement en charge des transports en présence du président du Congrès». C'est-à-dire Gilbert Tyuienon et Roch Wamytan.
 

Un «groupe de travail»

«Cette rencontre, relate-t-il, a conclu que l'aérodrome et l'île de Maré soient débloqués si un effort était fait notamment sur la taxe conjoncturelle. C'est ce qui vient d'être fait, estime-t-il, pour une durée de deux mois pendant laquelle un groupe de travail organisera la nouvelle grille tarifaire et le nouveau dispositif d'acquisition des titres de transport». 
 

Pas de vol pour Maré jeudi

Et d'annoncer que ce groupe de travail «sera composé du président du Congrès, du président du Sénat coutumier, d'un représentant de chaque aire coutumière autour de la compagnie Air Calédonie». Reste que ce mercredi soir, Aircal n'avait pas organisé la reprise des rotations pour Maré. Les vols de ce jeudi vers Nengone restent donc annulés.
 
Annonce des vols suspendus vers Maré
©Aircal
 

Air Loyauté n'était pas concernée

Cette polémique n'a concerné qu'Air Calédonie. L'autre compagnie aérienne locale, Air Loyauté, a continué à desservir les îles. Elle a même intensifié ses rotations pour compenser l'absence d'Aircal.