nouvelle calédonie
info locale

Cantines: les locaux de Newrest ont été désinfectés

santé nouméa
Newrest
©NC la 1ère
A quand la fin de la crise des cantines? Nul ne le sait. En tout cas, les choses avancent. Comme annoncé la semaine dernière, les locaux de la société Newrest ont été entièrement désinfectés ce week-end, afin de détruire d’éventuels germes qui auraient échappé à la vigilance.
Le grand nettoyage a bien eu lieu. Les locaux de Newrest ont été entièrement désinfectés durant le week-end, afin de détruire d’éventuels germes qui auraient échappé à la vigilance. «Il ne peut être écarté l’hypothèse de la présence, dans les locaux de l’entreprise, d’un germe qui produit une toxine pouvant provoquer des vomissements, et qui peut proliférer dans certaines conditions», expliquaient le gouvernement, la province Sud et la mairie de Nouméa mercredi dernier dans un communiqué commun. D’où cette décision de fermer les locaux pendant quelques jours.
 

Nouveaux prélèvements

Ce matin, les équipes de la Davar, la direction des Affaires vétérinaires, alimentaires et rurales qui assistait les opérations de désinfection, effectuaient de nouveau prélèvements. Leur analyse devrait prendre deux jours. On saura alors si Newrest peut reprendre la livraison de repas dans les écoles du Grand Nouméa.
 
Affiche cantines supendues à Nouméa, 27 septembre 2018
Information sur la cantine suspendue à Nouméa. ©NC la 1ère / Gaël Detcheverry
 

En attendant le retour des analyses

En attendant, mairies, établissements, APE et parents s’arrangent comme ils le peuvent.
A Nouméa, où le service de cantine est suspendu depuis jeudi dernier, la municipalité a demandé aux familles de récupérer leurs enfants pour les faire déjeuner. Dans la mesure du possible. Ils pouvaient aussi, apprend-on ce lundi, leur déposer un déjeuner directement à l’école, sous forme de lunch-box donc. Si les parents n’ont pas de solution alternative, les enfants demi-pensionnaires sont accueillis en garderie avec une collation froide fournie par la caisse des écoles.
 

7500 sandwichs 

Collations froides également, aujourd’hui, demain et jusqu’à nouvel ordre, dans les cantines de Dumbéa, du Mont-Dore et de Païta. Elles restent ouvertes et la société Sifrais a pour mission de fournir des sandwichs - 7500 aujourd’hui et autant demain pour les demi-pensionnaires de ces trois villes. Enfin, le gouvernement a invité en fin d’après midi les mairies concernées et la province Sud pour une réunion sur le sujet. Rappelons que vendredi encore, un épisode d'intoxication alimentaire est survenu après le déjeuner dans une cantine du Grand Nouméa. C'était à l'école James-Paddon de Païta, où une trentaine d'enfants sont tombés malades. 

A retrouver au JT de 19h30.
Publicité