publicité

Encore une journée sous le signe des problèmes à la cantine

Ce jeudi, six enfants ont été malades après le déjeuner à l'école De Greslan de Dumbéa, où les APE se mobiliseront ce vendredi midi, devant la mairie. A Nouméa, les élèves du public ont vécu le premier jour sans cantine, tandis que le personnel de Newrest a fait entendre sa voix.

Réfectoire fermé à l'école Koch de Nouméa. © NC la 1ère
© NC la 1ère Réfectoire fermé à l'école Koch de Nouméa.
  • Françoise Tromeur
  • Publié le , mis à jour le
Cinq élèves qui vomissent, un sixième qui se plaint de maux de ventre: c'est ainsi que le directeur de l'école primaire Louise-De Greslan de Dumbéa décrit le phénomène survenu aujourd'hui, en début d'après-midi, dans cet établissement scolaire de Koutio. Tous les six ont mangé à la cantine, où ont été servis 258 déjeuners fournis en liaison froide, précise Olivier Husson.
 

Même secteur

La demi-douzaine d'enfants ont été récupérés par leur famille respective. Les services sanitaires ont été prévenus afin d'effectuer les habituels prélèvements sur les plateaux-repas, pour analyse. A noter que l'école De Greslan se situe dans le même secteur que deux cantines déjà touchées par de telles alertes: celles d'Alphonse-Dillenseger, à Auteuil, et de Victorien-Bardou, à Koutio.
 
L'hôtel de ville de Dumbéa. © NC la 1ère
© NC la 1ère L'hôtel de ville de Dumbéa.
 

Mobilisation des APE dumbéennes

Avant même cette nouvelle alerte, qui fait évidemment penser à une intoxication alimentaire, les associations de parents d'élèves de Dumbéa prévoyaient de se mobiliser. Un rassemblement prévu demain, vendredi, à partir de 11h30, devant l'hôtel de ville, afin d'y rencontrer le maire.
 

Dumbéa vise la liaison froide

Georges Naturel qui est intervenu en direct dans le journal radio de 17 heures sur NC la 1ère. «J'attends d'avoir confirmation si c'est une intoxication alimentaire, ou autre chose. Pour l'instant, je n'ai pas ces informations», a-t-il modéré avant d'insister: «Nous faisons le maximum pour passer toutes nos cantines en liaison froide - dès aujourd'hui, ça a été fait - pour éviter au maximum d'autres problèmes.»
 

Pas de regret

Ce jeudi, des demi-pensionnaires d'Alphonse-Dillenseger, groupe scolaire qui était desservi en liaison chaude, ont par exemple été déjeuner à l'école Jack-Mainguet de Koutio Cœur de ville. Et non, a répondu le maire, il ne regrette pas d'avoir maintenu le service de cantine pour les plus de 3500 écoliers qui y mangent, alors que Nouméa l'a suspendu
 
Parents d'élèves reçus à la mairie de Nouméa le mercredi 26 septembre. © Gaël Detcheverry
© Gaël Detcheverry Parents d'élèves reçus à la mairie de Nouméa le mercredi 26 septembre.
 

Désinfecter

C'était après une suspicion d'intoxication à l'école Albert-Perraud de Magenta Aérodrome, mardi. Dans la foulée, une réunion entre la ville, la province Sud et le gouvernement aboutissait à la décision de désinfecter les installations de Newrest, le fournisseur des repas pour les cantines des écoles publiques dans tout le Grand Nouméa.
 
Pomme offerte par une maman d'élève à Nouméa pour compléter la collation froide prévue ce jeudi. © NC la 1ère / Gaël Detcheverry
© NC la 1ère / Gaël Detcheverry Pomme offerte par une maman d'élève à Nouméa pour compléter la collation froide prévue ce jeudi.
 

Repas froids lundi et mardi à Dumbéa…

Conséquence: pas de livraisons de l'entreprise lundi et mardi prochains dans les cantines du reste de l'agglo. Dumbéa a décidé d'en profiter pour désinfecter l'ensemble de ses réfectoires, annonce Georges Naturel, «parce qu'il faut qu'on aille tous dans le même sens». Un repas froid devrait être assuré par les services municipaux. 
 

… au Mont-Dore…

Concernant le Mont-Dore, la mairie a fait savoir par communiqué cet après-midi que «les cantines de toutes les écoles de la commune restent ouvertes». Mais comme Newrest ne pourra pas assurer les repas chauds lundi 1er et mardi 2 octobre, «un repas froid sera servi aux enfants lors de ces deux jours» (renseignements à la caisse des écoles, au 43 55 32).
 

… et à Païta…

Message identique diffusé par la mairie de Païta: les cantines de toutes les écoles restent ouvertes, l’ensemble des enfants sont accueillis normalement sachant que lundi et mardi, il leur sera servi un repas froid. 
 

Premier jour sans à Nouméa

Les écoles de Nouméa, elles, ne reprendront pas le service de cantine avant le jeudi 4 octobre. Il est demandé aux parents de s'occuper de leur(s) enfant(s) chaque temps de midi. Mais les écoliers qui ne peuvent pas être récupérés sont pris en charge par le personnel municipal. Au premier jour sans cantine, aujourd'hui, Caroline Antic-Martin et Gaël Detcheverry sont allés voir comment ça se passait à l'école Candide-Koch de la Vallée-des-Colons. Un reportage diffusé au JT de jeudi soir. Quatre élèves seulement sont restés sur place. 
 
Information sur la cantine suspendue à Nouméa. © NC la 1ère / Gaël Detcheverry
© NC la 1ère / Gaël Detcheverry Information sur la cantine suspendue à Nouméa.
 

Réaction de l'association

Autre information nouvelle dans ce dossier chargé: l'association «Une cantine responsable pour nos enfants» signale qu'elle a alerté le procureur et le haut-commissaire après cette décision de fermer les installations de la société Newrest le temps d'une désinfection complète. «Si nous estimons cette désinfection indispensable, explique l'association, nous nous interrogeons sur l'opportunité de désinfecter sans réaliser au préalable des prélèvements afin de faire toute la lumière sur cette affaire. Le gouvernement doit communiquer, notamment sur l'existence ou non d'une enquête administrative. Nous avons par ailleurs sollicité le gouvernement et deux commissions du Congrès pour qu'une réflexion soit engagée sur la question de la restauration scolaire ainsi que sur le problème de transparence des analyses effectuées.»
 
© DR
 

Les salariés de Newrest ont débrayé

Le personnel de Newrest a fait par ailleurs entendre sa voix ce matin, en débrayant pour protester de son professionnalisme. Le reportage de Sylvie Hmeun et Michel Bouilliez également diffusé au JT de jeudi. Et plus tôt dans la matinée, la direction de Newrest se fendait d'un nouveau communiqué.  

Incidents surprenants

Elle y détaille les suspicions d’intoxication. «Sur ces neuf cas, quatre ont rendu leurs conclusions […] qui innocentent et n’incriminent pas le Groupe Newrest. Le reste des résultats d’analyses devant être connues au fur et à mesure des investigations», développe la direction, en s'étonnant: «A chaque incident, une seule mairie, voire une seule école, voire un seul service, voire quelques élèves à l’intérieur de ce service sont touchés, alors même que les productions sont communes pour l’ensemble des municipalités et que les modes opératoires de livraison sont identiques.»
 
Bruno Hériché, directeur général de Newrest en Calédonie. © NC la 1ère
© NC la 1ère Bruno Hériché, directeur général de Newrest en Calédonie.
 

Expertise et liaison froide

Newrest qui confirme: «nous allons procéder à une mise à blanc complète de notre cuisine centrale du samedi 29 septembre au mardi 2 octobre». Par ailleurs, insiste sa direction, «nous recherchons et souhaitons la nomination sans délais d’experts indépendants afin d’établir en toute objectivité les responsabilités de chacun dans cette affaire, de mesurer l’état des outils industriels que Newrest a récupéré lors de la reprise de Restauration Française à Sodexo et de valider la cohérence de notre plan de rénovation et de mise en place de la liaison froide, seul process capable de notre point de vue de permettre la fourniture de repas dans des conditions cohérentes à l’ensemble des enfants du Grand Nouméa.»

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play