Des collages sur les murs de Paris en mémoire des deux Mondoriennes tuées début janvier

faits divers mont-dore
Collages à Paris, en mémoire d'Ashley et Cindy, tuées le 3 janvier 2021 au Mont-Dore
Les collages apparus en face de la MNC, dans le 1er arrondissement de Paris. ©L'Amazone Paris

Le dimanche 3 janvier, au Mont-Dore, une mère et sa fille de seize ans étaient tuées au fusil par le compagnon de celle-ci. Un jeune homme de dix-neuf ans qui a reconnu les faits. Le couple venait d’avoir un bébé. Le drame a ému la Calédonie. Une marche a aussi été organisée le week-end suivant, à Nouméa, pour faire réagir la sphère politique à la cause des violences faites aux femmes. 

Collages à Paris, en mémoire d'Ashley et Cindy, tuées le 3 janvier 2021 au Mont-Dore
©L'Amazone Paris

Près de la Maison de la Nouvelle-Calédonie

Et l'onde de choc a résonné jusque dans l’Hexagone. Ce samedi après-midi, heure de Paris, la mémoire des deux Mondoriennes a été honorée et leur mort, dénoncée, par des collages autour de la Maison de la Nouvelle-Calédonie. Une action revendiquée par le groupe d'activistes féministes L’Amazone.

Collages à Paris, en mémoire d'Ashley et Cindy, tuées le 3 janvier 2021 au Mont-Dore
©NC la 1ere

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live