Orages, fortes pluies et inondations, ce jeudi : le plan Orsec se limite désormais à Païta, à Dumbéa, à Nouméa et à Yaté

intempéries
61d624c710e37_pouembout-rt1-06-01.jpg
La circulation est, de nouveau possible, au sud de Pouembout. ©Camille Mosnier / NC la 1ère
Après une journée où quinze communes ont été placées en vigilance orange fortes pluies et inondations, la sécurité civile, a réduit ce curseur aux seules communes de Païta, de Dumbéa, de Nouméa et de Yaté, à 16h30.

Mise à jour à 16h30 : la situation météorologique s'améliore. La circulation reprenant, progressivement, sur la RT1, nous clôturons nos publications sur cette page. Merci de nous avoir suivi. Rendez-vous, dans quelques minutes, pour notre journal radio de 17 heures. Retrouvez également sur notre site, d'ici quelques instants, un point complet sur la situation à Nouméa et dans le Grand Nouméa.

Pour rappel, à 9 heures, ce jeudi 6 janvier, la Direction de la sécurité civile et de gestion des risques (DSCGR) a activé le plan Orsec, sur l'ensemble de la Nouvelle-Calédonie.

Elle a informé que les communes de Thio, Nouméa, Mont-Dore, Yaté, Canala, Kouaoua et Houaïlou ont été placées en vigilance orange fortes pluies et orages, ce jeudi, à 6 heures du matin.

Des fortes pluies encore attendues

Bourail, Moindou, Sarraméa, La Foa, Farino, Boulouparis, Païta et Dumbéa étaient en vigilance orange, depuis 21 heures, mercredi. Les autres communes de la Grande Terre et des Loyauté sont en vigilance jaune. Météo France signale "un risque d'averses fortes et parfois orageuses".

Sur la moitié sud de la Grande Terre, un risque de "fortes pluies se poursuivant aujourd'hui et remontant lentement vers le nord la nuit prochaine" est signalé par Météo France, qui invite à suivre ses bulletins.

La sécurité civile appelle "la population des communes concernées à se tenir informée de l’évolution de la situation en allant sur le site de Météo-France Nouvelle-Calédonie, www.meteo.nc, en appelant le répondeur d’information de Météo-France Nouvelle-Calédonie au 36.67.36 ou en écoutant les informations diffusées par les différents médias."

Ne se déplacer qu'en cas de nécessité

La DSCGR demande également aux habitants de suivre les consignes préventives suivantes :

  • Ne vous déplacez qu’en cas de nécessité.
  • Ne franchissez pas, à pieds ou en voiture, les ravines ou les rivières en crues ou qui peuvent l’être soudainement ainsi que les radiers ou routes submergés.
  • Ne pas entreprendre un sport ou un loisir de pleine nature et interrompre toute séance en cours.
  • Tenez les enfants à distance des caniveaux, ravines et rivières qui peuvent à tout moment déborder
  • Signalez votre départ, votre destination et votre arrivée à vos proches. Prévoyez des moyens d’éclairage de secours et constituez une réserve d’eau potable.
  • Faites attention à l’eau du robinet qui est susceptible d’être impropre à la consommation au moins 48 heures après l’arrêt des pluies.
  • Dans tous les cas, si la situation de votre domicile l’exige (zone inondable, bordure de ravine…), prenez toutes les précautions nécessaires à la sauvegarde de vos biens face à la montée des eaux, préparez-vous à l’évacuation éventuelle de votre domicile.
  • Facilitez le travail des sauveteurs qui vous proposent une évacuation et conformez-vous à leurs instructions.
  • Évacuez vers des zones sécurisées définies dans le plan communal de sauvegarde (PCS) en cas de risques liés à l’évènement météorologique dangereux (éboulement, inondation, etc.). Cette évacuation vaut, sauf ordre contraire jusqu’à ce que l’alerte ait été officiellement levée par les autorités.

Le point dans les communes

  • A Pouembout, la décrue permet de nouveau la circulation sur la RT1, au sud du village.
61d624c710e37_pouembout-rt1-06-01.jpg
La circulation est, de nouveau possible, au sud de Pouembout. ©Camille Mosnier / NC la 1ère
  • Interrompue, depuis ce matin, à Bourail sud, de l'intersection de la RT1 à la RP20, qui mène à Poé, la circulation est rétablie, sur la RT1. Une entreprise spécialisée et les sapeurs-pompiers sont intervenus, pour dégager des rochers qui menaçaient de chuter sur la route.
61d677155cd3b_269871511-452438819703530-8352377333009362979-n.jpg
A Bourail, la circulation était coupée depuis ce jeudi matin. Elle a repris, peu avant 16 heures. ©Camille Mosnier / NC la 1ère

La salle omnisports de la commune est ouverte, en guise de centre d'accueil.

Des automobilistes contournent les plots et circulent, à leurs risques et périls. Un éboulement a eu lieu, mercredi après-midi, à l'entrée sud du village de Bourail, le long de la RT1. La route a été coupée au même endroit que l'an passé.

Retrouvez le reportage de Gilbert Assaya et Camille Mosnier :

©nouvellecaledonie
  • A Canala, l'accès est bloqué, par endroit.
  • A la Foa, les tribus de Oui Poin et Koindé sont isolées depuis deux jours. Une reconnaissance en hélicoptère est prévue aujourd’hui, si les conditions météos le permettent. Les routes menant à Fonwhary à la Presqu’île Lebris sont impraticables.

  • A Thio, le pont de Borendy est impraticable.
  • A Boulouparis, Bouraké est isolé depuis cette nuit.
  • A Païta pas de dégâts constatés, mais des débordements habituels au niveau des radiers du côté de La Tamoa, du lotissement Nogouta ou encore de la zone industrielle Ziza, selon la mairie. Pour l’instant rien à signaler dans le nord de Païta. Les services techniques, la police municipale et les pompiers font fréquemment le tour de la commune.
61d62d3273edf_pta-arene-du-sud-06-01.jpg
A Païta, un centre d'hébergement est ouvert, à l'Arène du Sud. ©Sheïma Riahi / NC la 1ère

Deux centres d’hébergement ont été ouverts, dès mercredi soir, à partir de 18h30 : à Tontouta et à l’Arène du Sud. Une personnes a été accueillie à Tontouta et deux à l’Arène du Sud. Ces centres sont ouverts aujourd’hui et cette nuit tant que la vigilance orange est en cours.

  • A Dumbéa, inondations du côté du parc fayard, à la Nondoué, à Koé et au Val-Suzon. Les radiers ont été fermés. La circulation est interrompue, depuis ce matin. Dix personnes ont été hébergées temporairement, mercredi soir, dans une école dans le nord de la commune. Elles ont toutes regagnées leur domicile, ce matin à 6 heures.

Les deux grands axes routiers de Dumbea sont praticables. Le parc provincial de la Dumbéa, la plage de Nouré et le parc Fayard sont fermés, jusqu’à nouvel ordre. La RT1, au niveau du parc Fayard, la promenade Jules-Renard (la route de Nakutakoin) et l'ensemble des radieurs sont bloqués.

Deux centres d'accueil sont ouverts, au studio 56, pour le sud de la commune, et à l'école Paul-Duboisé, pour le nord de la commune.

Quatorze personnes ont été hélitreuillées par la gendarmerie, mercredi en début de soirée, du côté des Marmites. Sept autres l'ont également été, dans la nuit, cette fois par l’armée. 

  • Au Mont-Dore, la RP1 est rouverte progressivement à la circulation. Durant la journée, elle a été coupée par la municipalité à hauteur de La Coulée, du rond-point de Casino La Coulée et jusqu'au niveau de l'école de La Rizière. Deux centres d'accueil sont ouverts, depuis 11 heures, aux salles omnisports de Boulari et de La Briqueterie.

Pour de plus amples informations, les administrés peuvent contacter le numéro vert de la ville, au 05 15 16 ou Stéphane Bonnard, directeur adjoint de la sécurité, au 75 68 72.

  • A Yaté, c’est le radier de Goro qui est infranchissable.

Toutes les lignes du Raï sont, par ailleurs, suspendues :

 

D'importantes montées des eaux ont également été observées à Dumbéa. Des pluies diluviennes ont eu lieu dans le secteur de Dumbéa nord, notamment route de la Couvelée, à proximité du golf.

Voyez, ci-dessous, les images transmises par Martine Nollet :

D'importantes montées des eaux ont été observées à Dumbéa, mercredi 5 janvier. ©Martine Nollet / NC la 1ère

De mauvaises conditions météorologiques frappent l'ensemble du pays, depuis lundi.

Comme à Pouembout, qui reste sous la menace des pluies qui continuent de se déverser dans la chaine centrale. Mardi soir, sur la RT1, certains automobilistes ont dû passer une partie de la nuit dans leur voiture, en attendant la décrue.

Retrouvez, ci-dessous, le reportage de Gilbert Asswa et de Camille Mosnier :

©nouvellecaledonie

Dans ce contexte, à Maré, un homme est disparu en mer, mercredi.

En province Sud, le parc zoologique et forestier, le parc de la Rivière Bleue et le parc des Grandes Fougères sont fermés, ce jeudi.