Roch Wamytan réélu sans surprise président du Congrès

congrès de nouvelle-calédonie
Congrès élection président
©Cédrick Wakahugnème
Après la nouvelle donne politique au Congrès depuis la création d’un nouveau groupe ce mercredi entre l’UC FLNKS et Nationalistes et l’Eveil océanien, le président sortant a été logiquement réélu, dès le premier tour. 
[MISE À JOUR AVEC INVITÉ JT]
L’alliance conclue ce mercredi entre l’UC FLNKS et Nationalistes et l’Eveil océanien laissait présager ce qui s’est passé ce matin.
Les indépendantistes, désormais majoritaires boulevard Vauban avec 29 élus sur 54, ont reconduit Roch Wamytan à la tête de l’institution.
Déjà, l’an dernier, Roch Wamytan avait été élu grâce aux voix des trois élus de l’Eveil océanien. Cette année, le parti de Milakulo Tukumuli est allé plus loin en rejoignant l’UC FLNKS et Nationalistes dans un groupe commun. 
 

Trois candidats

Face à Roch Wamytan (29 voix), Gil Brial, candidat de l’Avenir en confiance a recueilli 19 voix et Magali Manuohalalo, candidate de Calédonie ensemble, 6 voix. 
A noter que la quasi totalité des élus étaient présents, sauf Paul Néaoutyine, le président de la province Nord, qui a toutefois donné procuration. 
Congrès Wamytan
Roch Wamytan félicité par Louis Mapou et Daniel Goa ©Anne-Claire Lévêque
 

Emancipation, partage et tolérance au menu du discours de Roch Wamytan

Roch Wamytan a souligné dans son discours qu’il avait été élu grâce à une majorité océanienne, un geste fort qui « traduit notre volonté commune d’être à la hauteur des enjeux de notre pays, mais également des enjeux de notre région, de la Mélanésie et du Pacifique, en lien avec l’Europe ». Et d’évoquer la « volonté de travailler ensemble pour cette vision océanienne commune qui est de mettre en place un projet d’avenir pour la construction d’une société qui nous ressemble, une société fondée sur nos valeurs. Des valeurs de partage, de tolérance, de bienveillance pour son prochain, d’humilité, de respect. Une société dans laquelle nos gens seront émancipés et affranchis des liens dominateurs d’un passé révolu. Ces valeurs sont précieuses et il nous faut les préserver et les conjuguer avec les valeurs démocratiques républicaines et nos racines chrétiennes qui fondent notre devenir commun ». 
« La tolérance, c’est notre marque de fabrique à nous Calédoniens, à nous Océaniens, à nous, gens d’ici. Cela engage notre responsabilité à défendre un projet politique qui nous ressemble et qui fédère l‘ensemble des communautés qui vivent en Nouvelle-Calédonie ».
 

Crise sanitaire


Une nouvelle mandature « chargée » a assuré le président, après la crise sanitaire du covonavirus. Une « situation économique tendue », durant laquelle de nombreuses entreprises ont subit de plein fouet les conséquences de la crise, « notamment nos compagnies aériennes et nos hôtels, cela a également fortement impacté les branches de la Cafat et particulièrement le RUAMM et la caisse chômage ». 

Une période difficile, qui « apporte des enseignements importants, pour l'avenir. Le plus précieux d'entre eux finalement est que notre insularité, n'est pas une faiblesse, mais un avantage et une force », assure Roch Wamytan.

Une crise sanitaire durant laquelle il le martèle, « le Congrès a soutenu le gouvernement, dans l'exercice de nos compétences sanitaires avec l'Etat. Ajoutant que « le pays est responsable et est prêt à gérer les conséquences de la crise sanitaire ». 

« Elle a mis en lumière la nécessité de développer notre souveraineté, dans de nombreux domaines. Les Calédoniens doivent désormais s'adapter à un monde sujet à l'imprévisibilité du risque épidémique et pandémique ».
 

Conflits et perturbations sociales


« Nous devons à partir d'un diagnostic clair de notre situation, et en s'appuyant sur nos valeurs, revoir notre dispositif d'amortisseur des impacts négatifs de cette crise », assure le président reconduit ce jeudi. Des situations non-maîtrisées, « qui génèrent la peur et les conflits ».

« Il nous faut combattre ces germes de conflit et de perturbations sociales ». Le président du Congrès a également cité l’écrivain afro-américain, romancier et poète James Baldwin, qui avait toute sa vie « dénoncé le racisme et milité pour les droits civiques aux côtés de Martin Luther-King et de Malcolm X ». Ajoutant qu'il était nécessaire d'identifier les souffrances et de proposer des solutions appropriées.
 

Le rôle du Congrès

Roch Wamytan qui veut « porter le Congrès au coeur de la démocratie calédonienne ». Le « Congrès doit être reconnu à sa juste valeur en tant que première institution du pays et en tant que pouvoir législatif calédonien. Sa fonction de contrôle de l’action du gouvernement doit être renforcée, son fonctionnement modernisé, transformé ». 
Roch Wamytan entend aussi intensifier les partenariats avec les parlements de la région et faire jouer au Congrès un rôle actif en matière de diplomatie.

Retrouvez le discours de Roch Wamytan à l'issue de son élection : 

 

Le bureau et les commissions

Les élus ont désigné le reste du bureau ce jeudi matin, avec les huit vice-présidents. La liste des vice-présidents : 
 
  • 1er : Caroline Machoro-Reignier / UC-FLNKS et Nationalistes et Eveil Océanien et UNI
  • 2e : Nadine Jalabert / Avenir en Confiance
  • 3e : Velma Falaeo / UC-FLNKS et Nationalistes et Eveil Océanien et UNI
  • 4e : Jean Creugnet / UC-FLNKS et Nationalistes et Eveil Océanien et UNI
  • 5e : Naïa Wateou / Avenir en Confiance
  • 6e : Sylvain Pabouty / UC-FLNKS et Nationalistes et Eveil Océanien et UNI
  • 7e : Laura Vendegou / Avenir en Confiance
  • 8e : Annie Qaeze / Calédonie Ensemble
Deux secrétaires ont également été désignés :
  • 1er : Isabelle Kaloi-Bearune
  • 2e : Alesio Saliga
Questeurs :
  • Nadia Heo / UC-FLNKS et Nationalistes et Eveil Océanien
  • Virginie Ruffenach / Avenir en Confiance
La commission permanente : 

UC-FLNKS et Nationalistes et Eveil Océanien 
Président : Louis Mapou 
Caroline Machoro-Reignier 
Sylvain Pabouty
Pierre-Chanel Tutugoro
Veylma Falaeo
Charles Washetine 

Avenir en Confiance
Sonia Backès
Virginie Ruffenach 
Philippe Blaise
Marie-jo Barbier

Calédonie Ensemble 
Philippe Michel

A noter qu’une minute de silence a été respectée en ouverture de séance en mémoire de Daniel Poigoune, ancien élu de la province Nord, disparu la semaine dernière.

Le reportage de Dave-Waheo Hnasson, Anne-Claire Lévêque, Cédrick Wakahugnème et Gaël Detcheverry :
©nouvellecaledonie
Roch Wamytan était l'invité du JT d'Yvan Avril ce 23 juillet : 
©nouvellecaledonie

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live