Brigitte Le Gall, pharmacienne membre de ReinfoCovid NC, interdite d’exercer pendant 13 mois

coronavirus
Manifestation contre l'obligation vaccination, samedi 4 septembre 2021, à Nouméa
Une manifestante lors d'une mobilisation contre la vaccination obligatoire, samedi 4 septembre 2021, à Nouméa. Image d'illustration. ©Charlotte Mannevy / NC la 1ère
Brigitte Le Gall, pharmacienne du Mont-Dore et porte-parole du collectif ReinfoCovid NC, est interdite d'exercer durant 13 mois, avec effet immédiat, depuis le 13 juillet. Elle a été entendue par la chambre de discipline de l’Ordre des pharmaciens, le 1er juillet. Elle fait appel de cette décision.

Pendant la crise sanitaire de la Covid-19, en 2021, la pharmacienne Brigitte Le Gall a été visée par une plainte déposée par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie pour ses propos anti-vaccination. Alors qu'elle était par ailleurs porte-parole du collectif ReinfoCovid NC, il lui a été reproché de porter atteinte au code de santé publique. Ses messages et positions ont déplu et ses prises de position ont été supposées contraires au code de déontologie.

Depuis, la pharmacienne a été entendue, vendredi 1er juillet, devant la chambre de discipline de l'Ordre des pharmaciens. Une instance qui se compose du président du tribunal administratif et de six pharmaciens. Ils ont constaté que les infractions au code de santé publique et au code de déontologie étaient réelles et justifiées.

Le conseil national de l'Ordre des pharmaciens saisi

Le 13 juillet, la décision est tombée. Brigitte Le Gall a été interdite d’exercer pendant treize mois, avec effet immédiat. Mais la pharmacienne, exerçant sur la commune du Mont-Dore, depuis plusieurs années, a décidé de faire appel devant le conseil national de l’Ordre des pharmaciens.

Elle rappelle qu’à aucun moment elle ne s’est opposée à la vaccination, mais qu'elle est défavorable au vaccin. "Si je vous disais que je suis surprise, je mentirai (…) Je ne vais pas accepter une décision que je juge disproportionnée et qui n'a pas de sens", réagit la pharmacienne. Brigitte Le Gall est également membre du "Conseil scientifique indépendant" opposé à la vaccination, qui a été auditionné par le Congrès, samedi 4 septembre 2021.

Ecoutez Brigitte Le Gall, au micro de Cédrick Wakahugnème :

Deux autres personnalités du mouvement antivax déjà sanctionnées

  • Le docteur Dominique Chazal, également soutenu par les mouvements antivax, a également été suspendu d'exercice, pour une durée de cinq mois, notamment pour non-respect du code de déontologie médicale, jeudi 18 novembre, par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie.
  • Gaëlle Wéry, autre personnalité du mouvement ReinfoCovid NC, a été condamnée, le 6 mai 2021, à une amende avec sursis, pour organisation de manifestation interdite sur la voie publique.