Une troisième semaine de confinement, vacances de Pâques avancées, un cas en quatorzaine : le point sanitaire du 18 mars

confinement
Covid. Coronavirus. Confinement. Ecole à la maison. Poindimié. Famille Lannoy.
Confinement 2021 à Poindimié, Jules travaille dans sa chambre. ©Marguerite Poigoune / NC la 1ere

Après le 22 mars, le confinement actuel en Nouvelle-Calédonie sera prolongé d'une troisième semaine, jusqu'au 28 mars inclus. Les vacances de Pâques sont avancées d'autant. Et un autre cas positif est annoncé, lié à Wallis mais détecté en quatorzaine.

C'est confirmé : le confinement actuel de la population calédonienne afin de prévenir la propagation du virus ne s'arrêtera pas le 22 mars. Pour des raisons de précaution, il est prolongé d'une troisième semaine, qui «sera décisive» estime Thierry Santa, président du seizième gouvernement en charge des affaires courantes.


Calendrier scolaire ajusté 

Confirmée, également, la modification du calendrier scolaire pour avancer d'une semaine les vacances de Pâques - au lieu du 2 avril au soir, elles commenceront dès la fin de cette troisième semaine de confinement, et s'achèveront le soir du dimanche 11 avril (lire aussi plus bas).

 

Objectif : Covid-free

L'objectif : que la Calédonie redevienne Covid-free, et retrouve une vie normale. «Cela fait une semaine maintenant, depuis le 10 mars pour être plus précis, que nous n’avons pas détecté de cas de Covid-19 qui n’était pas isolé, au moment de sa détection et dans les jours qui précédaient», souligne Thierry Santa.

Erik Dufour et Nicolas Fasquel nous résument :


Attendre quatorze jours

«Nos autorités sanitaires considèrent que nous devons attendre quatorze jours à compter du 10 mars pour, éventuellement, voir apparaître des cas de Covid-19 et continuer à mener les investigations qui s’imposent», ajoute-t-il. «Avec le haut-commissaire, sur les recommandations de la DASS, nous avons donc pris la décision de prolonger d’une semaine encore le confinement strict de la population, jusqu’au dimanche 28 mars minuit.»

Nouvel appel à se signaler

Et cet appel : «Encore une fois, je demande instamment à toutes les personnes qui sont revenues de Wallis et Futuna depuis le 25 janvier de se signaler au 05 02 03, et je demande à tous de cesser de stigmatiser la communauté. C’est totalement contre-productif. »

La déclaration de Thierry Santa : 


Un cas lié à Wallis mais détecté en quatorzaine

Concernant le point quotidien de situation : les 240 tests réalisés hier, mercredi, ont révélé un cas positif. La personne concernée était présente sur le vol du 3 mars en provenance de Wallis, vol considéré à risque, et avait été placée dans un hôtel pour quatorzaine le 13 mars.
Aucun risque de contamination pour son entourage, donc, assurent les services sanitaires. Le Dr Michel Belec a d'ailleurs détaillé où en est l'enquête pour repérer les éventuels cas en lien avec Wallis, et leurs personnes contacts  :


Encore plus de vacciné(e)s

Autre chiffre, celui de 1 783 personnes vaccinées hier, ce qui représente un nouveau record quotidien. Il a été précisé que la vaccination a commencé dans les établissements accueillant des personnes en situation de handicap, avec une équipe déployée par la DASS.

 

«15 000 doses seront acheminées»

Le haut-commissaire Laurent Prévost a précisé : «sur les deux prochaines semaines, 15 000 nouvelles doses de vaccins seront acheminées pour accompagner la montée en puissance de la campagne vaccinale. Au 1er avril, ce seront ainsi 42 000 doses fournies par l’Etat, qui auront bénéficié à la Nouvelle-Calédonie depuis début janvier.»

Adaptations

Le haussaire qui a une fois encore salué le bon respect des consignes par les Calédoniens et leur «civisme» en la matière. Le représentant de l’Etat a détaillé des adaptations au confinement. «Si les mesures de restriction des déplacements sont reconduites à l’identique, la concertation avec les autorités calédoniennes permet d’envisager quelques aménagements en matière d’activités économiques», a-t-il annoncé. «L’ouverture des marchés va être autorisée, sous réserve de la mise en place d’un plan de circulation et du respect des mesures sanitaires.»

La déclaration de Laurent Prévost :

 

Marchés ouverts

Décidée ce matin, cette réouverture des marchés - alimentaires et agricoles - répond à une forte demande des agriculteurs, après la dépression Lucas et le cyclone Niran, a précisé Jean-Louis d'Anglebermes en charge de l'agriculture au sein du seizième gouvernement. Et se ferait aux mêmes conditions que pendant le confinement 2020. 

L'espoir d'une rentrée «classique»

Autre élue à intervenir, Isabelle Champmoreau, membre du gouvernement en charge de l'enseignement, a expliqué pourquoi les vacances scolaires sont avancées : pour éviter de reprendre la classe seulement une semaine, au risque d'un fort absentéisme, et dans l'espoir d'avoir une rentrée «classique» le lundi 12 avril.

Rentrée bis coronavirus aux Loyauté, Ouvéa, 27 avril 2020
La rentrée bis à Ouvéa, le 27 avril 2020. ©Robert Ismaël / Mairie d'Ouvéa


Huit semaines ensuite

«Bien sûr, il y aura ensuite une période un peu plus longue, huit semaines d'école consécutives, mais les choses sont bien faites : au mois de mai, il y a deux ponts», a souligné Isabelle Champmoreau. «Ça permettra en tout cas d'avoir une période acceptable sur le plan pédagogique.» Détail à relever : les matinées pédagogiques de la période 2, entre les vacances d'avril et celles de juin, sont supprimées.

Des centres de vacances à réorganiser

Qui dit vacances dit activités, centres de loisirs et autres camps. «Les provinces, et notamment la province Sud», a-t-elle formulé, «se mobilisent déjà pour modifier l'organisation des centres de loisirs, les activités prévues pour les vacances, pour que les parents puissent changer leurs inscriptions et avoir accès à ces activités.» Avec cette requête: «que les employeurs aient un regard bienveillant sur la prise de congé».

école pour enfants des personnels prioritaires, pendant le confinement 2021
Dans une école réquisitionnée pour les enfants du personnel prioritaire. ©C.Lindor


Appel à enseignant volontaire

Autre info, les écoles ouvertes pour les enfants des personnels prioritaires restent en fonction la semaine prochaine. D'où cette demande, «aux enseignants du primaire, s'ils sont disponibles, de se porter volontaires pour pouvoir renforcer les équipes»
 

L'invité du JT

Le soir-même, Thierry Santa revenait sur les décisions du jour dans le journal télévisé de Nouvelle-Calédonie la 1ere. Ecoutez le président du gouvernement sur la durée de ce prolongement, l'objectif «Covid free», ou encore l'enquête autour des passagers revenus de Wallis et de leurs personnes-contacts :

 

Thierry Santa a également répondu à Thérèse Waïa sur le coût du confinement, la cohésion au sein du gouvernement sortant, ou la possibilité d'adapter la quatorzaine pour les voyageurs vaccinés: