L'Union calédonienne ferme sur ses positions

référendum nc 2020
Comité directeur de l'Union calédonienne, UC, Saint-Louis, 26 juillet 2020
Le comité directeur s'est tenu aux Quatre-Cocotiers, à Saint-Louis. ©Anne-Claire Lévêque / NC la 1ere
Réunie en comité directeur samedi, au Mont-Dore, l’UC a notamment confirmé son point de vue sur les sujets d'actualité liés au nickel. L'Union calédonienne qui appelle à la mobilisation pour la campagne référendaire.
Les dossiers d’importance ne manquaient pas, sur la table du comité directeur réuni par l’Union calédonienne samedi, à Saint-Louis. Il faut dire que cette assemblée aux Quatre-Cocotiers se tenait deux jours après la reconduction de Roch Wamytan au perchoir du Congrès, un mois après le second tour des municipales, dix semaines avant la consultation référendaire. Et en plein débat sur de délicates questions liées au secteur nickel.
 
Comité directeur de l'Union calédonienne, UC, Saint-Louis, 26 juillet 2020, Sawa - Tutugoro - Goa
©Anne-Claire Lévêque / NC la 1ere
 

Discours d'ouverture

Les participants représentaient quasiment tous les comités locaux de l’UC. Le ton, lui, a été posé dès le discours de Daniel Goa en ouverture. «Nous nous interrogerons sur le nouveau business moderne que la SLN nous impose. Nous assistons depuis une dizaine d’années à l’externalisation de la valorisation de notre nickel et l’évasion fiscale de leurs résultats», a-t-il formulé d’entrée, dans la foulée du dernier communiqué diffusé par le parti sur la question. 
 

Sur la reprise de Vale NC

«Quant à Vale, aujourd’hui nous voyons de sombres manœuvres, qui ont pour seul but de spéculer sur notre gisement», a formulé Daniel Goa dans ce discours. «Ses engagements pris auprès des coutumiers et populations locales ne sont pas respectés. L’Union calédonienne soutient le repreneur qui permettra de récupérer le gisement de Goro, sous des intérêts calédoniens, mais également celui qui proposera un vrai projet, des garanties sur les engagements auprès des coutumiers et une solution durable pour l’environnement.»
 
Comité directeur de l'Union calédonienne, UC, Saint-Louis, 26 juillet 2020
Geste coutumier avant l'assemblée. ©Anne-Claire Lévêque / NC la 1ere
 

Opposition répétée

A l’issue du «codir», pas de surprise mais une position réaffirmée : opposition aux dernières demandes d'exportations, à la révision du Code minier en ce sens et à la cession de l'usine du Sud à l'Australien New Ressources Century. Un nouveau communiqué est annoncé en ce sens.
 

«Pas possible d'uniformiser»

Parmi les autres sujets majeurs, la mise en route de la campagne pour le 4 octobre. Elle s'inscrit dans le sillage tracé, notamment suite à la convention du FLNKS, à la mi-juillet. Avec le même appel à la mobilisation des forces vives, et à la sérénité«Il a été soulevé qu'il n'était pas possible d'uniformiser une démarche», modulait le dirigeant de l'UC en fin de journée, «parce que chaque contexte présente différemment les choses et donc il faut adapter le travail en fonction du contexte».

Le parti a réaffirmé ses positions ce lundi, au travers d'un communiqué : 
L'interview de Daniel Goa par Anne-Claire Lévêque et Laura Schintu :
©nouvellecaledonie
 

La campagne électorale qui s’ouvrira doit être un exemple de civisme, de paix, de concorde et de respect.
- Daniel Goa en ouverture du comité directeur

Les Outre-mer en continu
Accéder au live