réunion
info locale

Cinq bateaux de migrants sri-lankais arrivés en moins d’un an à La Réunion

immigration
Migrants
©Laurent Pirotte
Ce mardi 5 février, un nouveau bateau de migrants sri-lankais est arrivé à La Réunion avec à son bord 72 personnes. Il s'agit du sixième à destination de nos côtes. Ces hommes, femmes et enfants expliquent fuir la persécution et la misère qui règnent dans leur pays.
Un nouveau bateau avec 72 personnes à son bord dont cinq enfants et huit femmes a débarqué sur l'île ce mardi 5 février. "L'Imula" a été aperçu hier soir à 5 kilomètres au large de Saint-Philippe par les autorités. L'embarcation a alors été escortée pendant la nuit jusqu'au Port Ouest par les marins de la SNSM et la brigade nautique de gendarmerie. Les migrants ont été pris en charge dès leur arrivée par les autorités compétentes pour une évaluation sanitaire et administrative. Les associations d'aides au migrants de l'île étaient également sur place.

Six embarcations sri-lankaises ont essayé de rejoindre le territoire depuis le mois de mars dernier. L'Imula est la cinquième à y parvenir. 
 
©reunion

Les autres navires


Le 21 mars, six sri-lankais arrivaient à bord d’un radeau de fortune à la dérive. Ils expliquaient avoir été déposés sur ce radeau après un périple en cargo. Accueillis à l’ashram au Port, six mois après son arrivée, Sumeda l'un d'eux était demandeur d’asile et attendait son statut de réfugié.
 
20180321 Naufragés SriLankais
©CROSS

En septembre dernier, un chalutier transportant 70 personnes est intercepté au large de Colombo. Selon les autorités sri-lankaises, il devait se rendre à La Réunion. Le navire rebrousse chemin. 

En octobre, ils sont huit à rejoindre la pointe des Galets à bord d'un navire de pêche. Tous veulent demander l’asile politique, mais l’Etat organise dans la foulée leur retour par avion au Sri Lanka. La procédure a connu de nombreux rebondissements. Escortés par la Police aux Frontières, les migrants. transiteront par Maurice puis Paris. La Cimade s’inquiète alors de "l’opacité" de ces expulsions. 
 
Les huit migrants sri lankais bloqués à Maurice.
Les huit migrants sri lankais bloqués à Maurice. ©REUNION LA 1ERE

Le 14 décembre dernier, 62 migrants sont arrivés sur le territoire. Après la mobilisation du milieu associatif et d’un collectif d’avocats, ils bénéficient de la liberté de circulation sur le sol français pour effectuer leur demande d’asile. 
 
Les migrants sri lankais sont ce mercredi 19 décembre devant le juge des libertés et de la détention.
Les migrants sri lankais sont ce mercredi 19 décembre devant le juge des libertés et de la détention. ©Précilla Ethève


Le mercredi 26 décembre, sept hommes originaires du Sri-Lanka sont arrivés à La Réunion. Ils étaient à bord du "Roshan", un navire immatriculé au Sri Lanka. Signalé au CROSS de La Réunion vers 14 heures à un mile nautique au large de la commune du Port, le bateau a été pris en charge par la brigade de la gendarmerie maritime, et s'est rendu au Grand Port où il a accosté vers 15h30.
 
Migrants sri lankais interceptés 141218
©Réunion la 1ère
 

Porte d'entrée en France

Avec Mayotte, La Réunion est l’une des deux portes d’entrée en France dans l’océan indien. Dès leur arrivée, la plupart des migrants interrogés expliquent fuir la misère et la violence de leur pays. Au Sri-Lanka, la minorité chrétienne est persécutée.

Les Sri-Lankais candidats à l'émigration payent des milliers de dollars aux passeurs pour ces voyages à hauts risques vers l'Europe, l'Australie et la Nouvelle-Zélande. Mais le nombre de personnes ayant quitté le Sri Lanka a beaucoup baissé depuis la mise en œuvre par l'Australie en 2013 d'une politique d'immigration draconienne. Plus de trente bateaux de clandestins ont ainsi été refoulés.

En mai, 131 Sri-Lankais avaient été arrêtés par les autorités malaisiennes alors qu'ils tentaient de se rendre en Nouvelle-Zélande par bateau. Tous ont été renvoyés au Sri Lanka et sont passibles de poursuites pour avoir illégalement quitté ce pays.
 
Publicité