publicité

Il y a deux ans, la catastrophe de Houaïlou

Le 22 novembre 2016, Houaïlou a vécu un cauchemar. Sous le coup de pluies diluviennes, la commune a subi des glissements de terrain et des inondations qui ont emporté huit de ses habitants et causé d'énormes dégâts matériels. 

Après la catastrophe, spectacle de désolation à la tribu de Gouareu. © David Sigal/NC1ere
© David Sigal/NC1ere Après la catastrophe, spectacle de désolation à la tribu de Gouareu.
  • Par Françoise Tromeur
  • Publié le , mis à jour le
[MISE A JOUR DU 3 JANVIER 2019]

«Ce 22 novembre 2018, nous nous souvenons de tous ceux qui nous ont quitté il y a tout juste deux ans mais qui demeurent présents dans nos pensées. Que tous reposent en paix.» Ces mots arrivent de Houaïlou, dont l’équipe municipale a diffusé un communiqué autour de minuit, aux premières minutes d’un triste anniversaire. C’est le 22 novembre 2016 que sous l’effet de très fortes pluies, la commune a vécu une catastrophe sans précédent.
 
© Gaël Detcheverry/NC1ere
© Gaël Detcheverry/NC1ere
 

Terribles dégâts

Catastrophe «qui a provoqué de très importants dégâts matériels aux infrastructures, réseaux, axes routiers, et dans chacun de nos foyers envahis par les eaux ou ayant subi de très importantes dégradations ou destructions», rappelle l’exécutif de Houaïlou. «Nous avons eu aussi à déplorer de très nombreux blessés. Et le plus terrible a été la disparition de huit habitants de notre commune.» Des enfants, des femmes et des hommes, originaires des tribus de Gouareu et Ouakaya. 
 
 

Encore une petite disparue

La dépouille d'une petite fille de cinq ans emportée à Ouakaya n’a pas été retrouvée à ce jour. Tandis que les restes de deux victimes originaires de Gouareu ont été mis à jour plusieurs mois après, en juillet 2017 puis en août, notamment grâce à la détermination de leurs proches.
 
Dominique Poëdi a longtemps cherché le corps de ses proches disparus. © NC la 1ère / Cédrick Wakahugnème
© NC la 1ère / Cédrick Wakahugnème Dominique Poëdi a longtemps cherché le corps de ses proches disparus.
 

«Très fidèle gratitude»

Houaïlou garde aussi en mémoire le formidable soutien qui lui a été apporté dans ce drame collectif, et elle tient à le dire. «Le maire, l'équipe municipale et les habitants de notre commune n'oublient pas, poursuit le communiqué, et remercient tous les Calédoniens, toutes les institutions et entreprises, toutes les associations caritatives, toutes les églises ou représentants de cultes de toutes confessions qui, lors de cette catastrophe, et dans un formidable élan de solidarité, se sont manifestés pour nous apporter leur aide, leur soutien ou pour contribuer à nos efforts. Que tous soient assurés de notre très fidèle gratitude
 
Les jours et semaines après la catastrophe ont été marqués par de nombreuses collectes spontanées. © MP
© MP Les jours et semaines après la catastrophe ont été marqués par de nombreuses collectes spontanées.

A la population

Des mots qui vont également aux gens de Houaïlou eux-mêmes, «pour leur courage, leur force, leur détermination qui ont permis les reconstructions et de surmonter ces terribles épreuves». Mais si des proches des victimes vont se réunir autour de cet anniversaire, aucune commémoration officielle particulière n'a été prévue par la municipalité.

En complément, ce point de situation de Thérèse Waïa et Carawiane Carawiane, diffusé le 2 janvier 2019. On y voit le maire de Houaïlou Pascal Sawa et deux sinistrés, Charles Dieuwari et Arsène Kananou.
HOUAILOU 2 ANS APRES

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play