nouvelle calédonie
info locale

La présence de requins dans la Dumbéa entraîne une nouvelle interdiction de baignade

sécurité dumbéa
Rivière Dumbéa, parc Fayard, janvier 2019
La route de Nakutakoin longe la rivière Dumbéa sur la berge opposée au parc Fayard. ©NC la 1ere
La portion de la Dumbéa qui va de l'embouchure au golf fait l'objet d'une nouvelle interdiction de baignade et de pratique des activités nautiques: des requins ont encore été repérés dans la rivière.
C’est reparti pour l’interdiction de se baigner et de pratiquer des activités nautiques au parc Fayard. Et plus largement sur la portion de la Dumbéa qui se trouve entre l’embouchure et la «plage du golf», à hauteur du trou numéro 6. L'arrêté municipal, valable jusqu’à nouvel ordre, a été pris hier par le maire: des requins ont été signalés dans les eaux troubles de la rivière par la gendarmerie, à hauteur du parc. 
 
Arrêté interdiction de baignade
©Ville de Dumbéa
 

Bébés et adultes

Ce qui semblait une nurserie à bouledogues avait été repérée il y a quelques jours, à ce niveau. Le 17 janvier, notamment. «On a observé une dizaine de petits requins bouledogues mesurant chacun entre trente et quarante centimètres», relatait samedi dernier le chef de corps des pompiers de Dumbéa, le lieutenant Bruno Chitussi. «Ils étaient accompagnés de deux adultes qui se promenaient aux alentours du pont.»
 
requins parc fayard
Requins près du parc Fayard, à la mi-janvier. ©Ville de Dumbéa
 

Après une première interdiction

Un phénomène naturel, mais qui incite bien sûr à la vigilance. La baignade et les activités nautiques ont été interdites une première fois entre le 16 et le 21 janvier. Interdiction qui valait pour toute la rivière, même si elle n'était pas franchement respectée dans la partie haute. Ce nouvel arrêté concerne la portion proche du parc et la rivière en aval. 
 

Période propice

Rappelons que la présence de requins dans les rivières de Calédonie en général, et dans la Dumbéa en particulier, n'est pas un fait exceptionnel. Cela arrive de temps en temps en cette période propice à la reproduction, dans des eaux douces turbides, et bien sûr en mer. Ces derniers jours, des squales ont été signalé près des côtes à plusieurs autres endroits du pays.
 
Interdiction de baignade à Foué, requins, janvier 2019
L'interdiction de baignade s'affiche partout sur le site. ©NC la 1ere / Cédrick Wakahugnème
 

Hienghène, Foué, Tangadiou

Une interdiction de baignade est en cours depuis le vendredi 11 janvier à Hienghène, sur le littoral et aux embouchures de rivière. A Koné, elle a été décrétée à hauteur de la plage de Foué, où deux specimens ont été repérés vendredi dernier. Le maire de Koumac a pour sa part lancé un appel à vigilance mardi, après signalement de requin plage de Tangadiou.
Publicité