outre-mer
territoire

Graffe et les Bleues pleines d’argent

sport
Anne-Caroline Graffe a échoué sur la dernière marche en taekwondo, tout comme l’équipe de France de basket-ball surclassée par les Etats-Unis. Le relais 4x100 masculin manque la médaille de bronze, le 4x400 féminin finit sixième.
Les 32 et 33e médailles de la délégation française seront donc du même métal, l’argent. Si les Bleues espéraient créer l’exploit contre les Etats-Unis en finale du basket féminin, Anne-Caroline Graffe elle était venue pour l’or. Elle repartira donc avec l’argent, mais la déception n’aura pas duré. Sur le podium, elle avait le sourire et pensait sûrement à son parcours. Ecartée des Jeux, elle a finalement été intégrée à la délégation du taekwondo après le forfait de Gwladys Epangue et sera à jamais la première Polynésienne à remporter une médaille olympique.

Les basketteuses, elles, aussi sont dans l’histoire du sport français puisqu’elles sont les premières à ramener une médaille olympique dans un sport collectif. Une breloque en argent qui valait de l’or pour les douze françaises qui auront fait jeu égal avec les Américaines pendant 15 minutes. Douze ans après Sidney, qui était jusqu’ici leur seule participation olympique, les filles ont offert la meilleure publicité au basket féminin souvent dans l’ombre des hommes.

Un bronze qui s’échappe


Si les bonheurs ont envahi les visages des basketteuses et d’Anne-Caroline Graffe, il s’est échappé des bouches des relayeurs français en même temps que la médaille de bronze s’envolait pour quatre centièmes. Cinquièmes puis quatrièmes après le déclassement du Canada, Ronald Pognon ressassera peut-être longtemps cette dernière ligne droite où parti troisième, le Martiniquais a été avalé par la meute. Loin devant, Usain Bolt offrait à la Jamaïque son deuxième titre olympique d’affilée après Pékin et un record du monde en prime. Les filles du 4x400 mètres ont elles pas pu se mêler à la bagarre et terminent sixième d’une course dominée par les Américaines.
Publicité