publicité

Christiane Obydol en colère après une reprise de Maldon de Zouk machine

La chanteuse de Zouk Machine n'apprécie que modérément la reprise de son hit Maldon sur l'album de la Tropical family. D'autant plus que la reprise est interprétée entre autres par une de ses amies, Louisy Joseph. Elle affirme que cette dernière ne l'a pas prévenue. 

Christiane Obydol sur le plateau de Vous êtes en direct sur NRJ 12 © (source jeanmarcmorandini.com)
© (source jeanmarcmorandini.com) Christiane Obydol sur le plateau de Vous êtes en direct sur NRJ 12
  • Par Maïté Koda
  • Publié le , mis à jour le
Après la mésentente Jennifer- France Gall, au tour de Christiane Obydol et Louisy Joseph? Tout comme la veuve de Michel Berger la chanteuse de Zouk machine n'apprécie guère qu'on reprenne ses titres sans la prévenir.
 
Invitée sur le plateau de "Vous êtes en direct" sur NRJ 12  ce mardi, Louisy Joseph, ex chanteuse de l'éphémère groupe L5, a fait la promotion de son dernier titre. Au sein de la Tropical Family, un collectif de 16 artistes qui réunit également les chanteuses Fanny J et Lynnsha elle reprend le célèbre morceau Maldon de Zouk machine. Un tube vieux de 23 ans, resté en tête du Top 50 pendant plus de deux mois en 1990.  La reprise a été faite avec l'accord de Christiane Obydol, "amie" de l'interessée.
 

"Je n'étais au courant de rien"

Le lendemain, c'était au tour de l'interprète de la première version de Maldon de répondre aux questions de Jean-Marc Morandini. Et si elle confirme ses liens d'amitié avec Louisy Joseph, les choses ne se sont pas, selon elle, passées ainsi. "Je n'étais au courant de rien", a ainsi affirmé mercredi Christiane Obydol. Selon sa version, Louisy Joseph l'aurait avertie de la tenue d'un casting organisé par une maison de disques. La jeune chanteuse lui aurait aussi assuré avoir refusé de participer au projet.
 

Une nouvelle loi?

"En colère", Christiane Obydol reconnaît que la chanteuse n'avait pas à solliciter son avis, la reprise ne modifiant ni la musique, ni les textes originaux. Seulement n'étant qu'interprète du morceau, Christiane Obydol ne touchera "pas un kopeck" sur les ventes de ce qui pourrait bien être un tube de l'été. Or 23 ans après la sortie du morceau, elle continue de le chanter sur scène. "Elles me font quelque part de l'ombre" déplore-t-elle.
Se sentant "débarquée d'une histoire qu'elle a véhiculée", elle imagine une loi permettant aux interprètes ne pas se retrouver complètement lésés dans le cas de reprises. A ce jour, seuls les auteurs et compositeurs du morceaux touchent de l'argent sur les ventes. Et dans le cas de Maldon de Zouk machine, les auteurs compositeurs ne sont autres que... le frère et beau frère de Christiane Obydol. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play