Le Festival d’Avignon c’est aussi le théâtre d’Outre-mer

danse
Hubert Petit-Phar
Le danseur et chorégraphe guadeloupéen Hubert Petit-Phar ©DR
Pour la seizième année consécutive, le Théâtre d’Outre-mer en Avignon (Toma) fait les beaux jours du festival « off » de la cité des papes. 
Le Festival d’Avignon (5 au 26 juillet) est devenu l’un des rendez-vous incontournables des créateurs d’Outre-mer. Depuis 1998, dans le « off » de l’événement, qui est dorénavant aussi prestigieux que le festival lui-même, les artistes ultramarins présentent et jouent leurs œuvres dans le cadre du Théâtre d’Outre-mer en Avignon (Toma), à la Chapelle du verbe incarné.
 
Créé sous l’impulsion du comédien guadeloupéen Greg Germain, par ailleurs président d’Avignon Festival et Cie, et de Marie-Pierre Bousquet, directrice de la société de production Axe Sud, le Toma se présente comme « une initiative citoyenne orientée vers le spectacle vivant, destinée à faciliter la connaissance et la diffusion des spectacles produits en Outre-mer et dans la diaspora ».
 
L’objectif de cette manifestation, axée sur le théâtre mais également la danse, est de permettre aux créateurs de se rencontrer et d’échanger, de faire connaître la diversité des théâtres de langue française, et d’intégrer les compagnies d’Outre-mer aux circuits de diffusion nationaux.
 

Hommage à Aimé Césaire

Cette année, le Toma rend bien évidemment un hommage à l’écrivain martiniquais Aimé Césaire, dont on célèbre le centenaire de la naissance, avec un spectacle intitulé « Ave Césaire », et qui mêle slam, musique et théâtre. Egalement à l’affiche, le metteur en scène et comédien guadeloupéen Jean-Michel Martial, qui incarne un diseur et maître de cérémonie traditionnel dans « La Loi de Tibi ».
 
On note aussi la présence de la Compagnie KS and Co de Saint-Laurent du Maroni (Guyane), pour sa comédie « L’Os », la compagnie Théâtre des Deux Saisons (France-Martinique) avec « P’tite souillure », et l’artiste pluridisciplinaire franco-haïtienne Elodie Barthélémy avec ses dessins, peintures, gravures et scénographies.
 
La danse ne sera pas en reste avec « Pawòl a Kò Pawòl a Ka » (Parole du corps, parole du tambour Ka) du chorégraphe guadeloupéen Max Diakok, « L’Echappé(e) » d’Hubert Petit-Phar (Guadeloupe), et « D’ici là » d’Alfred Alerte (Martinique).
 
Pour aller plus loin (spectacles et programmations) :
 

Le Théâtre d’Outre-mer en Avignon

Le Festival d’Avignon
Le Festival OFF d’Avignon
 
_____________________________________________________________________

VIDEO. "L'os", première comédie musicale bilingue français-saramaka (Guyane). Reportage de Christian Tortel (France Ô). 
##fr3r_https_disabled##


 

VIDEO. Jean-Michel Martial, comédien et metteur en scène de « La Loi de Tibi ». Reportage de Christian Tortel (France Ô). 
##fr3r_https_disabled##