La main de Christiane Taubira est représentée dans le nouveau timbre "la Marianne de la jeunesse"!

société
timbre nouvelle Marianne
©La Poste
Le 14 juillet, François Hollande a dévoilé le timbre de son quinquennat, la nouvelle Marianne, disponible dés aujourd'hui dans tous les bureaux de Poste. L'artiste qui a réalisé le timbre, Olivier Ciappa, explique s'être notamment inspirée de la main de Christiane Taubira.
Depuis que le timbre qu'il a conçu et réalisé a été dévoilé par François Hollande, le 14 juillet à l'Elysée, Olivier Ciappa, 33 ans, est très sollicité. Sa dernière oeuvre, qui sera bientôt sur toutes les enveloppes postales, est au centre de toutes les attentions et de toutes les polémiques. L'artiste a, en effet, révélé que c'est Inna Shevchenko, l'une des Femen, un groupe féministe activiste, qui l'avait inspiré

Inspiration multiple

Dans un entretien à la1ere.fr, Olivier Ciappa explique ainsi qu'il cherchait à réaliser la synthèse de plusieurs femmes qui symbolisent à ses yeux la République et sa devise Liberté, Egalité, Fraternité.  "Christiane Taubira est une femme remarquable et je l'admire beaucoup, notamment pour le combat qu'elle a mené en faveur du mariage pour tous. Comme je n'arrivais pas à réaliser une synthèse de plusieurs visages pour le timbre de la Marianne, je me suis inspiré de sa main, de ses gestes gracieux lors des longs débats à l'Assemblée nationale". Mais d'après l'artiste, qui est très engagé dans la défense du Mariage pour tous (comme le montre sa page facebook), ce dessin de main est également inspiré par une autre femme politique qu'il admire: Roselyne Bachelot.
Main Taubira
Christiane Taubira lors des longs débats parlementaires sur le Mariage pour tous ©Olivier Guillot/AFP

Inspiré aussi par...Tahiti

Olivier Ciappa raconte encore qu'il a passé son enfance et de son adolescence à Tahiti, jusqu'à ses 17 ans. Selon l'artiste, la Marianne du timbre est indirectement inspirée par la femme tahitienne: "Les longs cheveux sur le côté, comme une femme polynésienne, la grâce et la douceur. Je voulais que cette Marianne symbolise toute la France, soit à l'image de la diversité".


Polémique avec les anti-mariage pour tous

Mais le timbre d'Olivier Ciappa ne plait pas à tout le monde! Sur les réseaux sociaux, certains se déchaînent, notamment les "anti-mariage pour tous", qui ciblent depuis plusieurs mois déjà cet artiste très engagé en faveur de la nouvelle loi. Le 22 juin dernier, l'une de ses expos photos consacrée au mariage pour tous avait ainsi été vandalisée. Aujourd'hui encore, Olivier Ciappa reçoit des menaces de mort et des messages extrêmements violents: "je représente un symbole du mariage pour tous. Je fais peur à ces gens (NDLR: les opposants au mariage gay). Mais ils représentent la haine et la peur. La Marianne symbolise la paix et l'amour".  Olivier Ciappa disait sensiblement la même chose, fin juin, après le saccage de son exposition dans le 3ème arrondissement de Paris:
##fr3r_https_disabled##


Un choix politique de François Hollande?

Le chef de l'Etat a t-il choisi l'oeuvre d'Olivier Ciappa pour saluer son engagement et faire un pied de nez aux activistes du printemps français? "Non, répond sans ambiguité l'artiste. François Hollande a demandé à des lycéens, venus de toute la France, de voter pour choisir entre trois timbres, trois images différentes. Dans les 30 lycées où un vote a eu lieu, c'est mon timbre qui a été choisi par les élèves. Donc ce n'est pas un choix politique du président de la République".
Hollande et le timbre Marianne
François Hollande dimanche 14 juillet lors de la présentation du timbre ©David Ponchelet

Une rencontre avec la ministre de la justice?

Reste cette main de Christiane Taubira, désormais présente sur ce timbre qui sera chaque année imprimé à plusieurs millions d'exemplaires. Olivier Ciappa ignore si la ministre de la justice est au courant qu'il a été inspiré par son combat. Il confie ne pas connaître personnellement la ministre mais avoir très envie de la rencontrer. Recevra-t-il une invitation..timbrée?

Les Outre-mer en continu
Accéder au live