publicité

Des résultats sportifs, des bagarres alcoolisées et des familles sans logement, les Unes de la presse d'Outre-mer

A la Réunion, les résultats de l'équipe de foot de Sainte-Marie ont droit aux gros titres, en Nouvelle Calédonie, l'alcool attise les tensions et en Guadeloupe, 36 familles attendent d'être relogées.

  • Par Maïté Koda
  • Publié le , mis à jour le

Sainte-Marie en grande forme

 
A la Réunion, le week-end fut sportif. Le Quotidien de la Réunion et le Journal de l'île consacrent tous deux leur Une à la victoire de Sainte-Marie qui a remporté la finale régionale de la coupe de France. "Sainte-Marie en état de grâce" titre le journal de l'île quand le Quotidien opte pour un "Sainte-Marie, sans surprise".
 
Pas de mention des résultats sportifs du week-end en Une de Témoignages. Le quotidien communiste  annonce que Fabrice Hoarau, sera le candidat du PCR pour les prochaines municipales à la Rivière-Saint-Louis. Et par un malencontreux hasard, le fils du maire de Saint-Louis Claude Hoarau apparaît sur la photo affublé d'oreilles de lapin…  

©

©

©

 

 

Bagarres alcoolisées

Sport également en Une des Nouvelles Calédoniennes qui revient sur le Giogawatt, la grande course de 30 kilomètres qui sépare le barrage de Yaté au site Ouénarou.
Autre information société en première page: des tensions "entre habitants de la commune de Ouégoa sur fond d'alcoolisation massive".  Entre un chien battu à mort, des cloches d'église sonnées à la volée et un lieu de culte dégradé, plusieurs affrontements ont eu lieu.  La police et le maire de la commune sont intervenus avant une réunion publique prévue ce mardi.


©

 

Les oubliés de Gabarre

France Antilles Guadeloupe revient sur un fait-divers tragique. La mort de John 21 ans, tué d'un coup de fusil le 3 octobre 2010. "Ses agresseurs se sont trompés de cible", rappelle le quotidien. Depuis trois ans "sa famille tente d'apprendre à vivre avec ce manque".
Le journal s'est également penché sur le sort des "oubliés des tours Gabarre". Pas moins de 36 familles "vivent encore dans ces tours vouées à la démolition. Sans ascenseur et dans des conditions inacceptables. La résidence qui doit les accueillir n'est pas encore prête", précise France Antilles.
 
 
©

 
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play