publicité

Deux Martiniquais en campagne à Nantes : elle est candidate, il est son mentor

Selon Octave Cestor, adjoint au maire et père du mémorial de l'abolition de l'esclavage, "Nantes a un problème noir". Il déplore que la seule candidate ultramarine de la liste PS, la Martiniquaise Maguy Salomon, ne soit positionnée que 31e. Rencontre à Nantes avec ces deux militants socialistes.

Octave Cestor et Maguy Salomon, seule candidate ultramarine de la liste PS, à Nantes le 14/01/13 © LS
© LS Octave Cestor et Maguy Salomon, seule candidate ultramarine de la liste PS, à Nantes le 14/01/13
  • Par Léia Santacroce
  • Publié le , mis à jour le
"Je pense que si j'avais eu une autre couleur de peau, j'aurais fait une autre carrière politique", affirme froidement Octave Cestor, 66 ans, natif du Morne-Vert en Martinique. Il nous reçoit dans les locaux de l'espace culturel Louis Delgrès à Nantes (44) à la mi-janvier. Dans la grande pièce lumineuse du premier étage, on a vue sur le Quai de la Fosse où s'amarraient les navires négriers. 
 
Quai de la Fosse à Nantes, lieu emblématique de la traité négrière © LS
© LS Quai de la Fosse à Nantes, lieu emblématique de la traité négrière


Un bilan amer 

Conseiller municipal de la ville depuis 2001, Octave Cestor tire un bilan très critique de ses deux mandats. Même son principal fait d'armes reste un souvenir amer. "Rendez-vous compte, martèle-t-il, il a fallu batailler pendant 14 ans pour parvenir à  l'inauguration du mémorial de l'abolition de l'esclavage[en mars 2012, ndlr]"
 
En charge des relations entre Nantes, l'Afrique et les Caraïbes, Octave Cestor a eu le sentiment qu'on l'avait choisi pour "faire de la figuration". Il explique : "on m'a donné cette fonction, mais sans budget. Impossible de faire avancer quoi que ce soit… Si l'on m'a mis là, c'est parce que Jean-Marc [Ayrault, maire de Nantes de 1989 à 2012, ndlr] voulait me faire taire." Une intuition renforcée par la décision de l'actuelle candidate socialiste à la mairie de Nantes, Johanna Rolland : Octave Cestor ne sera pas reconduit sur la liste PS en 2014. Sur cette liste de 65 noms ne figure qu'une seule personne originaire d'Outre-mer: Maguy Salomon, 47 ans.
 
Maguy Salomon, candidate aux municipales à Nantes, 31e sur la liste PS © LS
© LS Maguy Salomon, candidate aux municipales à Nantes, 31e sur la liste PS


Une seule candidate originaire d'Outre-mer sur la liste PS

Militante socialiste depuis sa jeunesse à Sainte-Luce en Martinique, voilà bientôt 30 ans que Maguy Salomon vit à Nantes, son "port d'attache", comme elle l'appelle. Dès ses premières années dans l'hexagone, elle a subi diverses discriminations. "Je faisais un BTS Banque et bourse, raconte-t-elle, je n'ai jamais réussi à trouver un stage... C'est ce genre d'épreuves qui vous donnent envie de vous engager en politique."

Quant à Octave Cestor, "c'est mon mentor", déclare-t-elle, amusée.  Tous deux sont liés par l'association nantaise Mémoire d'Outre-mer, fondée en 1989 par le Martiniquais. En 2007, quand l'association emménage au quai de la Fosse, c'est vers elle qu'il se tourne pour prendre la direction des lieux. Ensemble, ils ont lutté pendant plus de dix ans pour faire émerger le mémorial. "Et voilà comment on la remercie ! 31e sur la liste !" s'indigne Octave Cestor. "Et au deuxième tour, ​ajoute-t-il, Maguy risque encore de dégringoler à cause de la fusion avec la liste des Verts !" Un pessimisme et une amertume que ne partage pas Maguy Salomon. Mais Octave Cestor, lui, est catégorique : "Nantes a un problème noir, elle n'assume pas son passé négrier." 
 

"Jean-Marc aurait pu faire beaucoup plus pour la mémoire de l'esclavage"

Ce problème noir, Octave Cestor en est convaincu, il est avant tout politique. Pour lui, Jean-Marc Ayrault aurait pu faire beaucoup plus pour valoriser le mémorial de l'esclavage. Le monument n'est indiqué sur aucun panneau visible, seuls de petits "totems urbains" servent à guider les visiteurs (voir notre diaporama). "Vous allez à Caen, il est indiqué partout le mémorial ! Ici... rien", s'emporte le Martiniquais. Cynique, il ajoute : "à Nantes, on préfère exploiter le filon Jules Verne plutôt que celui de la traite négrière, beaucoup moins vendeur..."

Octave Cestor à l'espace Louis Delgrès à Nantes, devant les photos de l'inauguration avec Jean-Marc Ayrault en 2007 © LS
© LS Octave Cestor à l'espace Louis Delgrès à Nantes, devant les photos de l'inauguration avec Jean-Marc Ayrault en 2007

Et quand on lui demande s'il a gardé contact avec celui qu'il continue d'appeler "Jean-Marc" et dont la femme est la marraine civile de sa dernière fille, Octave Cestor dégaine un petit post-it froissé : "son numéro est là, toutes ses coordonnées... mais je ne lui ai jamais écrit."

Pour mieux connaître Octave Cestor et Maguy Salomon

Pour mieux cerner la personnalité de ces deux militants socialistes, nous les avons soumis, comme tous ceux que nous rencontrons dans cette campagne des municipales, au questionnaire de La1ere.fr. Quels sont, à leurs yeux,  les lieux symboliques les plus importants dans leur ville, en Outre-mer et dans l'hexagone ; quel est, selon eux, le plus grand président de la Vème République et quel est leur personnage historique de référence ; enfin, quelle est leur devise favorite. 

Ecoutez les réponses d'Octave Cestor, grand admirateur de François Mitterrand.

Octave Cestor / Questionnaire La1ere

Octave Cestor / Questionnaire La1ere

Ecoutez celles de Maguy Salomon, qui voue une grande admiration à Louis Delgrès, antiesclavagiste antillais.

Maguy Salomon / Questionnaire La1ere

Maguy Salomon / Questionnaire La1ere


Bonus vidéo : le mémorial raconté par Octave Cestor

Octave Cestor s'est battu pour l'ouverture à Nantes du mémorial de l'abolition de l'esclavage, composé d'une esplanade extérieure et d'un "parcours méditatif souterrain". Il explique dans la vidéo ci-dessous la signification des quelque 2.000 plaques incrustées sur l'esplanade du mémorial. 
Octave Cestor sur l'esplanade du mémorial à Nantes


Diaporama : Nantes et la mémoire de l'Outre-mer

Entre le mémorial de l'abolition de l'esclavage et l'association "Mémoire de l'Outre-mer", Octave Cestor et Maguy Salomon s'appliquent à ce que l'on n'oublie pas le passé négrier de la ville. Nantes fut le principal port négrier français aux XVIIIe et XIXe siècles. Retour en images sur plusieurs de ces lieux symboliques.



Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play