outre-mer
territoire

Réunion : les maires de droite réélus, déconvenues à gauche

élections municipales
Vote Réunion
Vote à La Possession, dans l'ouest de l'île ©Richard Bouhet/AFP
Huit maires classés à droite ont été réélus facilement dés le premier tour, tandis que plusieurs maires sortants de gauche sont en ballotage, avec un second tour difficile.

Réélus !

Au total, 10 des 24 maires de La Réunion n’auront pas besoin du second tour de dimanche prochain.
Le député-maire sortant de Saint Leu, Thierry Robert est le mieux élu.
Saint Leu
©FTV
L’UMP Michel Fontaine à Saint-Pierre est également confortablement reconduit, tout comme Jean-Claude Lacouture à l’Etang-Salé, Bachil Valy à l’Entre-Deux, Jean-Louis Lagourgue à Sainte-Marie, ou encore Olivier Rivière à Saint-Philippe et Stéphane Fouassin à Salazie.
chiffres St Pierre
©FTV

A gauche, seul Patrick Lebreton, maire sortant de Saint-Joseph, est réélu dés le premier tour avec 55,4%. 
 
St Jo
©ftv

Ballotages délicats à gauche

Plusieurs maires sortants de gauche se trouvent dans des ballotages plus ou moins difficiles.
A Saint-Denis, plus grande ville d’Outre-mer, le socialiste Gilbert Annette est largement en tête, mais sa réserve de voix est faible.
St denis
©FTV

A Saint-Paul, la sortante Huguette Bello n’est qu’en deuxième position.  A Saint-Benoît, le député-maire Jean-Claude  Fruteau est lui en ballotage favorable.
 
St Paul
©FTV

La maire sortante de Saint-Paul a réagi dimanche soir :

Ce résultat c’est la conséquence des ravages de la démagogie et des promesses intenables. Le second tour commence dès ce soir.”











Les revenants !

Le scrutin Réunionnais est marqué par le retour de deux figures de la droite locale. Battu en 2008 dans son fief de Saint-André, Jean-Paul Virapoullé prend une revanche éclatante, en manquant l’élection dés le 1er tour d’une poignée de voix.
St André
©FTV

Dans la commune du Tampon, André Thien Ah Koon, ex député-maire condamné par la justice et déclaré inéligible il y a quelques années a réussi son retour.
Tampon
©FTV
Retour également réussi pour le candidat UMP-UDI à Saint-Louis, Cyrille Hamilcaro qui vire en tête de ce premier tour. Les jeux sont très ouverts : cinq candidats sont en position de se maintenir dans cette commune. 
chiffres St Louis
©FTV
 

Situation critique pour le PCR

Le Parti Communiste  Réunionnais est en déclin depuis des années, mais cette fois, c’est l’alerte…rouge. Dans son fief historique, Le Port, le PCR n’arrive qu’en deuxième position.
St Paul
©FTV
Regardez la réaction dimanche soir du candidat du PCR au Port, Henri Hippolyte:
##fr3r_https_disabled##

A Saint-Louis, ville détenue jusque là par le PCR, le fils du maire sortant n’arrive qu’en quatrième position avec 10,3%. Sainte-Suzanne pourrait tout de même être conservé par Maurice Gironcel. Et à La Possession, le maire depuis 1971, Roland Robert, figure historique du PCR est tête du ballotage, mais rien n’est joué pour le second tour.
Possession
©FTV

FN : échec de l’implantation

Le Front National  misait sur La Réunion après le score de Marine Le Pen à la présidentielle de 2012 (10,3%) . Le FN présentait cinq candidats dans l’île. C’est un échec absolu : aucun ne dépasse les 2,7% ! 

Pour tout savoir sur ce premier tour à La Réunion, direction Réunion 1ère !!
Publicité