outre-mer
territoire

A La Réunion, quatre communes basculent à droite et un nouveau visage apparait (synthèse)

politique
Vanessa Miranville
©REUNION 1ERE
La défaite de la députée maire Huguette Bello à Saint-Paul, au profit de l'UMP Joseph Sinimalé, est un symbole qui pèse lourd. Le second tour est également marqué par la déroute du Parti Communiste Réunionnais et l'émergence d'un nouveau visage : Vanessa Miranville.  
Sur les 24 communes de La Réunion, neuf communes changent de maire, dont quatre qui basculent à droite à l'issue du second tour des élections municipales:
A Saint-Paul la députée maire sortante, Huguette Bello, perd sa commune au profit de l'ancien maire UMP Joseph Sinimalé.
St paul
©FTV
A Saint-Louis, où régnait depuis 2008 le PCR Claude Hoarau, c'est l'UMP-UDI Cyriolle Hamilcaro qui gagne.
Saint Louis résultat
©FTV
L'UDI Jean-Paul Virapoullé (UDI) regagne sa mairie de Saint-André, perdue en 2008.
Virapoullé
©FTV
A la Plaine des Palmistes, le Divers Droite Marco Boyer bat le maire sortant Jean-Luc Saint Lambert.
Plaine des palmistes résultat
©FTV

Le Parti Socialiste conserve Saint-Denis et Saint-Benoit
La plus grande ville des Outre-mer, Saint-Denis, reste socialiste. Le maire sortant, Gilbert Annette, l'emporte largement face à l'UMP René Paul Victoria. A Saint-Benoit, le député maire socialiste Jean-Claude Fruteau, un proche de François Hollande, l'emporte largement dans une triangulaire.

Réunion 1ère
Réunion 1ère


L'effondrement du Parti Communiste Réunionnais

Ces municipales 2014 sont catastrophiques pour le PCR de Paul Vergès. En 2008, les communistes avaient remporté six villes : Saint-Louis, Saint-Paul, Saint-André, Sainte-Suzanne, Le Port, La Possession. A l'issue de ces municipales 2014, seule Sainte-Suzanne reste dans le giron du PCR. 
Ste Suzanne
©FTV
  
Le PCR perd deux deux bastions qu'il détenait depuis 1971: Le Port bascule dans le camp du PLR (le parti d'Huguette Bello), tandis que le doyen des maires de La Réunion, Roland Robert, 77 ans, est battu à La Possession par une jeune prof de maths de 30 ans, Vanessa Miranville (divers gauche).
 
Le Port résultat
Les militants d'Olivier Hoarau à l'annonce de la victoire du candidat PLR ©FTV
 

Le retour de TAK au Tampon

Comme Jean-Paul Virapoullé à Saint-André, André Thien Ah Koon retrouve la mairie du Tampon, qu'il avait du abandonner à la suite d'une condamnation judiciaire. "TAK" l'emporte largement dans une triangulaire face au maire sortant, Paulet Payet et au député socialiste Jean-Jacques Vlody qui échoue lourdement.

Tampon resultat
©FTV


Quel rapport de forces droite/gauche ? 

Au bilan de ces municipales 2014, 16 des 24 communes de La Réunion ont des maires de droite (dont quatre nouvelles):
Le Tampon  : André Thien Ah Koon
Sainte-Rose : Bruno Mamindy Pajany 
Cilaos : Paul técher
Saint-Paul : Joseph Sinimalé
Saint-André : Jean-Paul Virapoullé
Saint-Louis : Cyrille Hamilcaro
Plaine des Palmistes : Marco Boyer
Bras Panon : Daniel Gonthier
Entre-deux : Bachil Valy
Les Avirons : Michel Dennemont
Etang Salé : Jean-Claude Lacouture
Sainte-Marie : Jean-Louis Lagourgue
Saint-Leu : Thierry Robert
Saint-Philippe : Olivier Rivière
Saint-Pierre : Michel Fontaine
Salazie : Stéphane Fouassin

Trois maires socialistes conservent leur mairie :
Saint-Denis: Gilbert Annette
Saint-Benoit : Jean-Claude Fruteau
Saint-Joseph : Patrick Lebreton

Trois communes ont des maires divers gauche
Le Port : Olivier Hoarau
La Possession : Vanessa Miranville
Sainte-Suzanne : Maurice Gironcel

Deux ont des maires  "sans étiquette" :
Petite-Ile : Serge Hoareau
Trois-Bassins : Daniel Pausé

Publicité