Ultramarins de l'hexagone : une Guadeloupéenne maire de Vaulx-en-Velin (Synthèse)

politique
Hélène Geoffroy resultat
©FTV
La socialiste Hélène Geoffroy a réussi un pari difficile à Vaulx-en-Velin, bastion communiste depuis 85 ans. Succès aussi pour la Polynésienne Teaki Dupont, deuxième sur la liste UMP à Ploemeur. La synthèse des résultats des ultramarins engagés dans les municipales dans l'hexagone, c'est ici !
Pari réussi pour Hélène Geoffroy à Vaulx-en-Velin !
La Guadeloupéenne, déjà députée socialiste de la circonscription, remporte la mairie, dans cette commune, de la banlieue lyonnaise, communiste depuis 85 ans.


Teaki Dupont, à Ploemeur

Victoire également pour Teaki Dupont. La Polynésienne, conseillère régional UMP, était arrivée troisième lors du premier tour à Ploemeur, en Bretagne. La liste d’union de la droite qu’elle avait ralliée, entre les deux tours, rafle la mairie, jusque là socialiste. Teaki Dupont devrait, en toute logique, devenir adjointe au maire de la quatrième ville du Morbihan.
Teaki Dupont et Sarkozy
©Elysée

Satisfaction aussi à Montreuil pour la liste d’union de la gauche, à laquelle, participait, Ibrahim Dufriche Soilihi. Elle devance le communiste Jean-Pierre Brard.

Paris : tous élus

A Paris, la Martiniquaise Nathalie Fanfant est élue conseillère municipale dans le XXeme, tout comme la réunionnaise Kathy Carime Jalim et les Guadeloupéens Félix Beppo et Firmine Richard, dans les XVIIIeme et XIXeme.
 
Nathaie Fanfant
Nathalie Fanfant ©MK/ la1ere.fr

Défaite, en revanche, pour Julien Mugerin. A Stains, le Guadeloupéen, candidat UMP, n’est pas parvenu à battre la liste communiste. Mais son score, 41,9% des voix contre 50,3% à son adversaire, lui permet tout de même d’obtenir huit sièges au conseil municipal.
Julien Mugerin et Henri Guaino
©Capture d'écran de la page Facebook de Julien Mugerin

Enfin, le Martiniquais, Jacques Cestor, n'entre pas, lui, au conseil municipal de Brignoles; dont il avait été le maire jusqu'en 1995. La liste UMP où il figurait en au premier tour, en 32eme position, ne dispose finalement que de 27 sièges, l'emportant, au second tour, devant le Front National. 
Jacques Cestor
Jacques Cestor a un mot gentil pour chaque Brignolais, comme quand il était maire ©Léia Santacroce

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live