outre-mer
territoire

Marseillaise du 10 mai : une nouvelle polémique cible Christiane Taubira

christiane taubira
Taubira marseillaise
©PIERRE ANDRIEU / AFP
Après le mariage pour tous, les adversaires de Christiane Taubira relancent leur croisade contre la ministre guyanaise. Elle est cette fois accusée de ne pas avoir chanté la Marseillaise le 10 mai, lors des cérémonies consacrées à la mémoire de l'esclavage. Les faits et les réactions. 

Acte 1 : samedi 10 mai

Samedi dernier, 10 mai, à l'occasion de la "journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions", Christiane Taubira a participé à deux cérémonies officielles : d'abord dans le jardin du Luxembourg avec François Hollande, puis en début de soirée, avec Manuel Valls, place du général Catroux dans le 17ème arrondissement. C'est là qu'un élu UMP lui a reproché de ne pas chanter la Marseillaise.
Regardez les images (images LCI) et le tweet de cet élu d'arrondissement :
 

Acte 2 : le réveil des anti Taubira

Aussitôt, via les réseaux sociaux, les (nombreux) adversaires de la Garde des sceaux se sont emparés de "l'affaire". Tous ceux qui ont pris en grippe la ministre de la justice depuis le mariage pour tous ont saisi cette occasion pour réclamer sa démission. Les représentants du Front National en tête :

 

Acte 3 : la réponse de Christiane Taubira

La ministre de la justice choisit finalement de répondre à ces nouvelles attaques via sa page Facebook. Elle explique ne pas avoir chanté la Marseillaise car elle n'aime pas les "Karaoké d'estrade".

Acte 4 : les anti ne désarment pas

Loin de calmer la polémique, l'expression "karaoké d'estrade" est utilisée par les détracteurs de la ministre pour réclamer à nouveau sa démission. 






Sur Twitter, le #TaubiraDemission est très utilisé. Les détracteurs de la ministre sont bien souvent les mêmes que ceux qui l'attaquaient à l'époque du mariage pour tous. 

Acte 5 : un ministre à la rescousse

Ce lundi matin, Benoit Hamon, ministre de l'éducation nationale, qui était également présent lors des commémorations du 10 mai s'étonne de cette polémique, expliquant que lui non plus n' a pas chanté la Marseillaise : "Pourquoi ne me reproche-t-on rien, à moi ?"
Regardez Benoit Hamon sur BFM TV :



Publicité