outre-mer
territoire

Christiane Taubira sur la Marseillaise : "lorsqu'il s'agit d'un évènement solennel, je ne chante pas"

racisme
Taubira Bondy Blog
©Bondy Blog
Invitée du Bondy Blog Café, qui sera diffusée samedi prochain sur France Ô, la ministre de la justice est revenue sur la polémique du moment. Pourquoi n'a-t-elle pas chanté la Marseillaise lors des commémorations du 10 mai, journée nationale de la mémoire de l'esclavage et de son abolition. 
 
Après s'être exprimée sur Facebook sans réussir à éteindre la polémique lancée sur les réseaux sociaux par des élus de droite et du Front National, Christiane Taubira s'exprime à nouveau à propos de la Marseillaise

Invitée du Bondy Blog Café, qui sera diffusée samedi 17 mai sur France Ô, Christiane Taubira a expliqué pourquoi elle ne chante pas la Marseillaise lors des évènements solennels. L'émission était enregistrée lundi soir. 

Regardez cet extrait mis en ligne par le Bondy Blog :

Démissionner ? "Je ne leur ferai jamais ce cadeau là!"

Dans cet autre extrait publié par Francetvinfo, Christiane Taubira explique qu'elle ne fera jamais le plaisir à ses détracteurs de jeter l'éponge :
##fr3r_https_disabled##

 

François Hollande "ne commente pas les polémiques ridicules"
François Hollande a déclaré mardi à Erevan, en Arménie, qu'il ne commentait pas "les polémiques ridicules et encore moins hors de France" au sujet des nouveaux appels à la démission lancés par l'UMP et le FN à l'encontre de Christiane Taubira, accusée de ne pas avoir chanté la Marseillaise.

"Je ne commente pas les polémiques ridicules et encore moins hors de France", a déclaré le chef de l'Etat lors d'une conférence de presse avec le président arménien Serge Sarkissian, dans le cadre d'un déplacement de trois jours dans le Caucase.

Christiane Taubira est une nouvelle fois appelée à démissionner par l'UMP et le FN, qui lui reprochent de ne pas avoir chanté la Marseillaise lors d'une commémoration de l'abolition de l'esclavage et de s'en être justifiée en déclarant: "certaines circonstances appellent davantage au recueillement... qu'au karaoké d'estrade."
(AFP)
Publicité