"Pipo", le Guadeloupéen qui parle à l'oreille des bateaux

voile
Pipo, Philippe Cairo
©DP
Philippe Cairo, surnommé "Pipo" est une figure de la course au large. Dans les années 90, il fut l'un des premiers guadeloupéens à faire de la voile de compétition. Aujourd'hui, en Bretagne, il est préparateur de bateaux. Rencontre à Saint-Malo
Les plus anciens s'en souviennent : dans les années 90, avec Claude Bistoquet, Philippe Cairo a été parmi les pionniers guadeloupéens de la course au large. En 1990, "Pipo", c'est son surnom, était le préparateur du trimaran de son copain "Bistok" pour la quatrième Route du Rhum. Plus tard, en 1996, les deux compères disputeront ensemble sur "Caraïbes Air Cargo" la transat AG2R.

"On était les défricheurs", se remémore Philippe Cairo, "aujourd'hui, voir autant de Guadeloupéens dans la Route du Rhum, c'est super !"









Installé en Bretagne sud

Basé à Lorient, l'un des principaux ports de Bretagne pour la course au large, Pipo est aujourd'hui un préparateur reconnu pour son expertise. Ici, à Saint-Malo, pour cette dixième Route du Rhum, il est le préparateur de "Matouba", le Class 40 de Pierre Brasseur. Il supervise également la préparation du "Ville de Sainte-Anne", le Class 40 du Guadeloupéen Philippe Fiston. 

Regardez le reportage d'Eric Cintas, Emmanuel Gire et Raël Moine, qui ont suivi Pipo lors de la phase de préparation des bateaux, début octobre à Lorient :

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live