publicité

Route du Rhum

rss

Willy Bissainte : amateur d'un Rhum pur!

Willy Bissainte va participer à sa deuxième Route du Rhum sur son "Tradisyon Gwadeloup". En 2010, il avait terminé 36ème dans sa catégorie. Cette fois, il ambitionne de gagner et de vivre une belle aventure.

© DP
© DP
  • David Ponchelet (à Saint-Malo)
  • Publié le , mis à jour le
"La Route du Rhum ? C'est avant tout une aventure !" Willy Bissainte, 44 ans, va participer à sa seconde Route du Rhum, après sa 36ème place en 2010. Le Guadeloupéen revendique son statut d'amateur : "Dans la préparation, on est quasi professionnels. Mais pour nous, les amateurs, c'est plus compliqué : pour boucler mon budget (près de 200 000 euros) j'ai la subvention de la région (50 000 euros), mais aussi une vingtaine de partenaires privés que j'ai trouvés un à un, c'est un gros boulot".

Pour sa communication, Willy Bissainte est aidé par sa femme, qui a créé un site internet, qui gère sa page Facebook et qui vient également d'ouvrir un compte twitter :




Plusieurs objectifs

Assis à l'intérieur de son bateau de 12 mètres, à quelques jours du départ, Willy Bissainte explique avoir plusieurs objectifs : "Gagner dans la catégorie Rhum, ou au moins monter sur le podium... Mais aussi pour l'aventure !
Ecoutez Willy Bissainte :


Une grosse préparation

Pour préparer cette Route du Rhum, Willy Bissainte vient de passer deux mois à Lorient, avec "Tradisyon Gwadeloup", son bateau acheté en 2008, dont il parle comme d'un équipier: "J'aime mon bateau. J'espère qu'on va super bien s'entendre sur cette traversée"
© DR
© DR

Fort de son expérience de 2010, Willy Bissainte a choisi de ne rien laisser au hasard côté nourriture et sommeil : "Lors de la dernière édition, j'avais super mal mangé à bord. Et manger, c'est important pour le moral, alors cette fois, je vais améliorer ça. Pour le sommeil, j'ai travaillé avec un spécialiste qui va me dire précisément quand et combien de temps je peux dormir pour être au maximum de mes possibilités"

Côté météo, dans la catégorie Rhum, les marins peuvent bénéficier des services d'un routeur à terre (un spécialiste de la météo qui décrypte les fichiers satellites pour guider les navigateurs afin qu'ils bénéficient des conditions de vent et de mer optimales). Willy Bissainte a prévu d'échanger avec son routeur, moins pour se faire guider que pour confronter leurs observations respectives. 
© DP
© DP

Les bons moments

Dans une Route du Rhum, il y a de nombreux bons moments, mais le meilleur, c'est sans doute l'arrivée, explique encore le skipper : "Le départ, c'est énorme. Il y a beaucoup de monde, mais c'est stressant car il y a énormément de bateaux. L'arrivée c'est fantastique de vivre ça en tant que Guadeloupéen !"
Que faut-il souhaiter à Willy Bissainte ? "Une super traversée en 18 ou 19 jours", répond-il sans hésiter. En 2010, il avait effectué la traversée en 24 jours et 3 heures.

Bonus

Willy Bissainte présente dans cette vidéo quelques éléments techniques de son bateau pour produire de l'eau potable et de l'énergie :
Willy Bissainte - technique

 

Sur le même thème

#RDR2018 La Route du Rhum sur Twitter
Les Légendes du Rhum Webdoc de France 3 Bretagne
publicité
La Route du Rhum sur les 1ère

Pour ne rien rater de cette Route du Rhum 2018, restez connectés. Chaque jour, suivez les préparatifs de la course sur la1ere.fr, ainsi que sur notre page Facebook et notre compte Twitter. Dimanche 4 novembre, suivez en direct vidéo le départ de Saint-Malo. Durant toute l'épreuve, la1ere.fr consacrera des gros plans aux marins des Outre-mer engagés dans la course. Et l'arrivée sera bien sur à vivre en direct avec Guadeloupe la 1ère !

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play