Les skippers guadeloupéens dans le rythme, deux jours après le départ

voile
Nicolas Thomas (photo prise avant le départ)
Nicolas Thomas (Guadeloupe Grand Large - 1001 piles batteries) est 8ème chez les Class 40
Les six marins guadeloupéens sont toujours en course, malgré les conditions dantesques et les abandons en cascade au sein de la flotte des concurrents de cette Route du Rhum. Philippe Fiston a pu repartir de Camaret et Nicolas Thomas gagne des places. Le point, mardi, 48 heures après le départ. 
La deuxième nuit a été plus calme que la première, mais 48 heures après le départ de Saint-Malo, les conditions de vent et de mer très difficiles ont entraîné beaucoup d'abandons (14 à la mi-journée mardi). Mais les 6 Guadeloupéens et le Martiniquais engagés dans la course tiennent bon la barre !


Fiston est reparti

Philippe Fiston (Ville de Sainte-Anne) qui avait du faire une escale technique à Camaret pour réparer son pilote automatique est reparti lundi soire vers 23h. Il a du repartir en arrière pour aller contourner l'île d'Ouessant, mais le voilà à nouveau qui fait route vers le sud.

Willy Bissainte : tout va bien

Joint par le PC course, le skipper de Tradysion Gwadloup explique que tout va bien sur son bateau qui a bien supporter les premières heures de course. Cela dit, Willy explique avoir eu du mal à s'alimenter car il a été victime du mal de mer, ce qui est rare pour lui. Cela montre bien que les conditions étaient extrèmement rudes. Ecoutez Willy Bissainte : 


Le classement de 12h, mardi 5 novembre

Class 40
Nicolas Thomas (Guadeloupe Grand Large - 1001 piles Batteries) est 8ème à 28 milles du leader
Dominique Rivard (Marie-Galante) est 16ème, à 69 milles 
Rodolphe Sepho (Voiles 44) est 26ème à 122 milles 
Philippe Fiston (Ville de Sainte-Anne) est 32ème à 162 milles

Classe Rhum
Willy Bissainte (Tradysion Gwadloup) est 5ème à 99 milles du leader Andrea Mura (Vento Di Sardegna)
Luc Coquelin (Guadeloupe Dynamique) est 6ème, à 104 milles
Daniel Ecalard (Défi Martinique) est 13ème à 185 milles 

Pour voir la cartographie de la course, c'est par ici !
Un bateau frappé par la foudre !
Le trimaran Omix a été frappé par la foudre ce mardi matin. Son skipper, Pierre Antoine, est indemne mais il a déclenché sa balise de détresse car la foudre a provoqué une voie d'eau à bord du bateau. La direction de la course a demandé à Sébastien Rogues, le concurrent le plus proche, de se dérouter pour porter assistance à Pierre Antoine. Sébastien Rogues était jusque là en tête des Class 40. Il ne figure pas dans le classement de 12h. La direction de la course lui rétrocèdera sans nul doute le temps passé lors de ce sauvetage. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live